3 disparus dans un glissement de terrain dans les Alpes suisses en raison de fortes pluies qui ont provoqué des crues soudaines | Nouvelles des inondations

La présidente suisse Viola Amherd s’est dite choquée par l’ampleur des dégâts causés par les conditions météorologiques extrêmes.

Trois personnes sont portées disparues après que des orages et de fortes pluies ont provoqué un glissement de terrain dans le sud-est de la Suisse.

Une femme a été retrouvée vivante après avoir été ensevelie par des glissements de terrain dans la vallée alpine de Messox, dans les Grisons. L’opération de sauvetage des trois autres se poursuit samedi.

L’éboulement a touché un groupe de maisons dans la municipalité de Lostalo. Les sauveteurs ont fouillé toute la journée à l’aide d’excavatrices et de chiens spécialement dressés. William Cloutier, de la police suisse, qui dirige les opérations de sauvetage, a déclaré aux médias locaux qu’il espérait que les trois personnes disparues seraient retrouvées vivantes.

La présidente suisse Viola Amherd s’est dite choquée par l’ampleur des dégâts causés par les intempéries.

« Mes pensées vont aux personnes touchées. Je remercie le personnel d’urgence pour ses efforts inlassables dans cette situation difficile », a déclaré Amherd sur l’émission X.

Ailleurs en Suisse, la destination touristique populaire de Zermatt, dans le sud du canton du Valais, près du célèbre Cervin, reste difficile à atteindre. De fortes pluies et la fonte des neiges ont provoqué le débordement de la rivière Matrvespa, isolant le village.

Des vidéos dramatiques montraient la petite rivière qui traversait Zermatt se transformant en une crue boueuse, submergeant partiellement les rues de la célèbre station de ski.

Le chemin de fer Cervin-Gothard a suspendu son exploitation et aucun moyen de transport alternatif n’est disponible, a annoncé la compagnie ferroviaire sur les réseaux sociaux.

READ  L'ex-président pro-russe de Moldavie placé en résidence surveillée | Nouvelles

Les services de secours du canton du Valais ont été placés en état d’alerte face au niveau du Rhône, qui a atteint son maximum samedi. Les autorités y ont évacué 230 habitants et la commune de Chipes, située sur la rive gauche du Rhône, a été particulièrement touchée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *