3 nouveaux émissaires s’engagent à renforcer les liens économiques

Héraut

Bénédictions à Drunken et Evan Zaccata

Trois envoyés du Malawi, de l’Algérie et de la République tchèque ont présenté hier leurs lettres de créance au président Mnangagwa, s’engageant immédiatement à travailler à l’approfondissement des relations économiques et bilatérales avec le Zimbabwe.

Dans des entretiens séparés après avoir rencontré le président Mnangagwa, les ambassadeurs du Malawi Mwaiwau McLeod Polibol, Noureddine Yazid d’Algérie et M. Pavel Prochaska de République tchèque ont déclaré que leur interaction avec le président Mnangagwa était axée sur l’amélioration des relations économiques.

Le premier à présenter ses lettres de créance était l’ambassadeur Polipol, qui a déclaré que les ambassadeurs de sa génération au Malawi travaillaient sur le développement économique et voulaient voir comment les Malawiens et les Zimbabwéens pourraient s’entraider.

« Je pense que nous partageons la même tradition que la pluie signifie que c’est une bonne journée avec des bénédictions », a-t-il déclaré.

L’ambassadeur Polipol a déclaré que le président Mnangagwa a parlé de la manière de renforcer les relations entre les deux pays sur les plans politique et économique.

Le Zimbabwe et le Malawi entretiennent des relations amicales qui remontent à l’époque coloniale.

L’ambassadeur d’Algérie au Zimbabwe, M. Yazid, a été le deuxième ambassadeur à présenter ses lettres de créance.

Il a déclaré qu’il souhaitait renforcer les relations entre les deux pays dans divers secteurs de l’économie.

« J’ai écouté la précieuse analyse du président Mnangagwa sur les questions d’idées communes aux deux pays », a-t-il déclaré.

« Il y a un grand potentiel, mais l’engagement des deux pays est que nous devons trouver d’autres domaines de coopération.

READ  Une politique de rouage "impossible" circulant dans l'économie, selon le ministre | Les Truss

« Il existe également de nombreux domaines tels que l’exploitation minière, l’énergie, l’exportation et l’agriculture et nous ferons de notre mieux pour renforcer notre coopération. »

L’ambassadeur de la République tchèque, M. Prochazka, a déclaré que les relations entre les deux pays sont solides et doivent être maintenues.

« J’ai parlé à Son Excellence le Président, et il m’a demandé d’augmenter nos relations commerciales. Il m’a dit qu’en renforçant nos relations d’affaires, nous pourrions faire plus.

« Il n’y a pas beaucoup de grandes choses, mais en augmentant progressivement, nous pouvons faire plus. Il m’a donc demandé d’amener plus d’entreprises tchèques au Zimbabwe pour développer les relations commerciales entre les deux pays.

Avant son dernier emploi au Zimbabwe, M. Polipol du Malawi a travaillé sur diverses missions mondiales où la dernière mission était avec World Vision International en tant que conseiller technique mondial. Éducation, Organisation des services techniques (TSO).

Il fournissait une assistance technique de haute qualité aux bureaux nationaux (NOS) dans le monde entier pour la conception, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des programmes et la mise à l’échelle des modèles de projet de base conformément à la stratégie Global Vision et pour aider à obtenir un impact sur le bien-être des enfants.

M. Noureddine a également servi l’Algérie dans plusieurs portefeuilles ministériels, notamment en tant que ministre plénipotentiaire à partir de novembre 2019.

De 2015 à 2019, il a été directeur de l’Amérique latine et des Caraïbes, tandis que de 2009 à 2015, il a été ambassadeur d’Algérie à Santiago, au Chili.

L’ambassadeur de la République tchèque Prochaska a déjà été chef de mission adjoint au Zimbabwe.

READ  Pourquoi les fermetures d'entreprises affectent-elles davantage l'économie que l'économie ?

Ses autres affectations comprenaient le poste d’ambassadeur de la République tchèque au Costa Rica, au Panama, au Nicaragua, au Honduras, au Salvador et au Belize.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.