Activités intensives à Washington pour Mme Nadia Fattah et la délégation marocaine

Une délégation marocaine conduite par la ministre de l’Economie et des Finances, Nadia Fattah, a mené d’importantes activités à Washington à l’occasion des réunions de printemps du Groupe de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international.

La réunion du 20 au 24 avril a accueilli une série de réunions importantes, notamment la réunion du Comité conjoint de développement du Groupe de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international et les réunions du Groupe consultatif africain avec le président du Groupe de la Banque mondiale, David Malpass, et le directeur général. Directrice générale du Fonds monétaire international, Kristalina Georgieva.

Mme Fattah, en sa qualité de présidente du groupe de pays au sein de la commission du développement, composé, outre le Maroc, de l’Afghanistan, de l’Algérie, du Ghana, de l’Iran, du Pakistan et de la Tunisie, a souligné l’importance d’utiliser la numérisation pour promouvoir une croissance inclusive d’une part, et la mise en œuvre d’une action collective urgente pour faire face à la crise de la dette qui se profile dans les pays. D’autre part, le développement fait référence à un communiqué du ministère de l’Economie et des Finances reçu dimanche par la MAP.

Le ministre a également présidé les réunions du Groupe consultatif africain avec le directeur général du Fonds monétaire international et le président du Groupe de la Banque mondiale, qui se sont tenues respectivement les 21 et 22 avril 2022.

Au cours de ces rencontres, Mme Fattah, en sa qualité de Présidente de l’Assemblée africaine 2022, a mis en exergue les défis auxquels sont confrontés la plupart des pays du continent, notamment le surendettement, l’insécurité alimentaire, la fragilité et l’adaptation au changement climatique, qui ont été soulignés. Il a dit, par le déclenchement de la crise ukrainienne et son impact sur les prix des produits énergétiques et alimentaires.

READ  15 millions de touristes ont visité l'Arabie saoudite au premier trimestre: Princess Haifa bint Mohammed

A cet égard, le ministre de l’Economie et des Finances a salué les initiatives des institutions de Bretton Woods pour aider les pays fragiles à revenu faible et intermédiaire à relever ces défis, tout en appelant ces deux institutions, compte tenu de leur position de référence, à « rendre « . Examiner l’architecture financière mondiale actuelle pour l’adapter aux besoins spécifiques de financement du développement des pays africains.

En marge de cet événement, le ministre de l’Economie et des Finances a tenu une réunion avec le directeur général du Fonds monétaire international, avec la participation du gouverneur de Bank Al-Maghrib Abdellatif Jouahri à la situation virtuelle.

Au cours de cette rencontre, Mme Fattah a souligné la volonté du gouvernement marocain de poursuivre sur la lancée des réformes engagées par le Royaume, conformément aux hautes directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, notamment le programme de généralisation de la protection sociale et de relance économique. Aménagement et réforme du secteur des institutions et établissements publics.

Le ministre a salué les initiatives lancées par le Fonds monétaire international, dirigé par Mme Georgieva, pour mieux répondre aux besoins de financement des pays en développement.

Dans le même contexte, le wali de Bank Al-Maghrib a salué les efforts du Fonds monétaire international, et a évoqué la stratégie nationale d’inclusion financière « comme un outil d’intégration économique ciblant en particulier les femmes, les jeunes et les très petites entreprises ».

Pour sa part, Mme Georgieva a félicité le Maroc pour le succès de la campagne de vaccination qu’il met en œuvre pour faire face à l’épidémie, et a salué la stratégie volontariste du Royaume pour atténuer les effets de la crise et la reprise économique.

READ  Xi annonce fournir à l'Afrique des doses supplémentaires de vaccin 1B COVID-19 et s'engage à mettre en œuvre conjointement neuf programmes

Par ailleurs, le ministre de l’Economie et des Finances a eu des entretiens bilatéraux avec d’autres responsables du Groupe de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international.

Lors de la rencontre avec le directeur général des opérations de la Banque mondiale, Axel Van Trotsenburg, les échanges ont notamment porté sur les relations de coopération avec le groupe de la Banque mondiale et son rôle dans la dynamique économique et sociale du Maroc.

La rencontre avec le directeur général de la Société financière internationale (SFI), Mokhtar Diop, a été consacrée au rôle de la finance privée dans la stratégie de développement du Royaume. A cet égard, le ministre a appelé la Société financière internationale à renforcer son appui financier et technique pour accompagner les efforts du gouvernement en matière de financements innovants et d’amélioration des conditions d’accès aux marchés.

Lors de l’entretien avec la secrétaire exécutive de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA), Vera Songwe, les échanges ont principalement porté sur les défis auxquels sont confrontés les pays africains dans le contexte de la crise actuelle.

La rencontre avec le vice-président et secrétaire général du Groupe de la Banque mondiale, Diarito Gaye, a été l’occasion d’évoquer l’état des préparatifs de l’organisation des assemblées annuelles de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international qui se tiendront en octobre 2023 à Marrakech. .

A cet égard, Mme Fattah a réitéré l’attachement du Royaume à la réussite de ce grand événement.

En tant qu’hôtes de l’édition d’octobre 2023 des Assemblées annuelles du Groupe de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international, plusieurs grandes chaînes ont renforcé l’attractivité économique et culturelle du Maroc au sein des deux institutions, toutes deux basées à Washington, notamment à travers des plateformes d’information, des performances musicales et dégustations. Saveurs marocaines.

READ  Standard & Poor's abaisse les perspectives de Bahreïn à stables avec des réformes fiscales et la hausse des prix du pétrole

Ces activités de promotion ont été très suivies par les participants de ces Rencontres de Printemps, qui ont ainsi pu découvrir les nombreux atouts économiques et culturels du Royaume, en préparation des rencontres de l’année prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.