Afreximbank reconnaît l’Algérie comme 52. membre

La Banque africaine d’import-export (Afreximbank) a annoncé l’adhésion de l’Algérie à la banque en tant que 52ème membre.

C’est ce qu’a déclaré vendredi le porte-parole de la banque, Amadou Sall.

Le nombre de pays membres d’Afreximbank est passé de 38 en 2015 à 51 en 2021, avec l’adhésion de l’Algérie, et la banque n’est qu’à trois pays d’atteindre une couverture continentale complète.

La banque a ajouté que l’adhésion de l’Algérie à l’accord portant création d’Afreximbank a été officialisée le 8 juin, par le décret présidentiel n° 22-212.

« La souscription du pays aux actions d’Afreximbank dans le cadre de son adhésion à l’institution a également été autorisée par le décret présidentiel n° 22-222 du 14 juin 2022 », indique le communiqué de la banque. « L’Algérie est devenue un actionnaire de classe A de la banque et sera représentée par le ministère algérien des Finances. »

L’Algérie est le neuvième pays le plus peuplé et la quatrième économie d’Afrique. Il est également membre de l’Union africaine, de la Zone de libre-échange continentale africaine (AfCFTA) et de la Grande zone de commerce arabe.

« L’adhésion de l’Algérie à Afreximbank est extrêmement importante », a déclaré le communiqué citant Benedict Orama, président et président d’Afreximbank.

Il apporte la quatrième plus grande économie d’Afrique au sein de la famille Afreximbank. Il crée une plate-forme pour que l’intervention d’Afreximbank dans la zone de libre-échange continentale africaine ait plus d’impact et ouvre la voie à une coopération plus approfondie entre la banque, le gouvernement algérien, la Banque centrale algérienne et les importateurs et exportateurs algériens », a noté M. Orama.

READ  Kudlow : Tuez la facture, sauvez l'Amérique

M. Orama a expliqué que la Banque attend avec impatience un partenariat fructueux qui permettra à l’Algérie de s’établir solidement comme un acteur important du commerce et de l’investissement intra-africains.

Afreximbank est une institution financière multilatérale panafricaine chargée de financer et de promouvoir le commerce à l’intérieur et à l’extérieur de l’Afrique. Elle déploie des structures innovantes pour fournir des solutions de financement qui soutiennent la transformation de la structure commerciale en Afrique, accélérant l’intra-industrialisation et le commerce, favorisant ainsi l’expansion économique en Afrique.

(nan)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *