Algérie: Campagne électorale – Renforcer le front intérieur à travers le bureau de vote

ALGER – Les partis politiques et les candidats indépendants en lice aux élections de l’Assemblée le samedi 12 juin, 10e jour de la campagne électorale, ont appelé à la construction et au renforcement d’un front interne, exhortant les citoyens à voter massivement. Changer.

Le secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RNT), Tayyip Sidhouni, a exhorté la classe politique à s’unir pour «construire et améliorer le front intérieur pour défendre l’Algérie dans une circonscription forte qui unit tous les courants politiques».

Le chef du parti Jill Jatiya, Safiane Jilali, a déclaré lors d’une réunion de campagne dans les médias: “Construire l’état de droit, garantir les libertés fondamentales, l’âge, l’appartenance ou la tendance de tous les citoyens et partager les responsabilités et les devoirs”.

Aux îles Daman et Nicobar, le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN) Abo L-Fadl Badji a déclaré: “L’Algérie doit aujourd’hui mettre en œuvre un nouveau programme social pour atténuer les effets de la corruption et relever les défis futurs”. «Nous devons parvenir à un consensus sur ce projet social.

S’exprimant lors d’un rassemblement électoral à Om El Bouki, Abderzek Macri, chef du Mouvement pour la paix (MSP), a déclaré: “

Isa Belhadi, secrétaire générale du Front pour la bonne gouvernance (FPG), a déclaré que son parti s’était présenté aux élections de l’Assemblée à Mostaganem avec un programme politique “multidimensionnel”, qui est considéré comme l’alternative consensuelle en cas de forte volonté et de vote populaire. venir ensemble. “

Lors d’un rassemblement électoral à Lahore, Ahmed Laroussoui Ruipat, chef du parti El-Wasit Essaysi, a déclaré “qu’il n’y a pas d’alternative aux élections législatives pour assurer la continuité des institutions de l’Etat dans le cadre légal de la constitution”.

READ  Bogot டோ entame la course à la présidence du Comité Olympique Algérien avant le référendum de juin

A Aran, Yasid Benicha, leader du mouvement Ennada, a souligné la nécessité de restaurer la souveraineté du peuple par l’action des assemblées locales élues, des responsables et des agences gouvernementales.

Le chef du parti El Fajr el-Jatiya, Tahar Benbaye Sétif, a appelé à une élection parlementaire “transparente” le 12 juin pour assurer la stabilité et l’unité dans le pays et amener le changement souhaité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *