Algérie: Élections législatives – Des choix “ sages ” doivent faire la différence, disent les candidats

Au sixième jour de la campagne électorale d’Alger, les candidats présents aux élections législatives anticipées du 12 juin ont appelé les citoyens à faire des choix «intelligents» pour apporter le changement qu’ils attendaient.

Selon lui, la participation aux prochaines élections est «nécessaire pour amener le changement auquel les gens s’attendent».

S’exprimant lors d’une réunion avec des jeunes du centre-ville, Sofian Jilali a souligné «l’importance d’élire des représentants qualifiés» et a souligné que «l’ère de l’attribution est révolue».

“J’espère qu’il y aura des changements si les gens votent massivement”, a-t-il poursuivi.

Les élections législatives soulignent “la seule manière de créer le changement attendu” et “la mise en œuvre d’une politique de changement de pouvoir” et la “nécessité d’élire équitablement les futurs représentants”.

“L’Algérie et le MSP doivent rendre les prochaines élections législatives libres, transparentes et équitables, afin que chacun contribue à un changement positif de l’environnement politique en Algérie.”

A El Bayat, le leader du mouvement El Islam, Billali Qouini, a souligné la nécessité de profiter de cette élection pour restaurer l’image corrompue de l’Assemblée nationale populaire (chambre basse).

Le représentant du secrétaire général (SG) du Front de libération nationale (FLN), Layachi Daduwa à Tajama (L-McGuire), a déclaré que les élections à venir étaient “le seul moyen” d’assurer la démocratie.

Lors d’un rassemblement à Salkom Laid (Mila) le 12 juin, Moussa Duati a appelé les partisans de son parti à élire “ceux en qui ils ont confiance pour les représenter à l’Assemblée nationale populaire”.

A Dijelba, Abdullah Jaballah, leader du Front Justice et Développement (FJD), a souligné la “nécessité de renforcer la démocratie participative pour renforcer un système politique diversifié”.

READ  Le chef de l'armée appelle au blocage des plans de blocage des élections

Le secrétaire général du Rassemblement démocratique national (RNT), Tayyip Chidambaram, a fait valoir de Mila, “Renforcement du rôle du Conseil communal du peuple (ABC) et du Conseil provincial du peuple (APW) et des élus locaux”, “soulignant la nécessité d’aller” vers la démocratie participative . “

Jamel Ben Abdeslam, chef du Nouveau Front algérien (FAN), a déclaré que la constitution était le seul moyen de trouver des solutions politiques aux défis et aux dangers auxquels l’Algérie est confrontée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *