Algérie : le président Debon a fait changer les choses en créant les traditions du nouveau Parti républicain

ALGER – Le président Abdelmadjit Debone a véritablement opéré un véritable changement et créé les traditions du Parti républicain, dignes de la démocratie de ce siècle, ont déclaré les membres sortants après avoir nommé de nouveaux membres de la Cour constitutionnelle.

Les nouveaux membres de cette cour, en présence des membres sortants, ont été honorés par la République au terme de leur mission, pour la première fois dans la jeune histoire démocratique algérienne.

Bien sûr, il y a un style Tebboune. Le président a introduit de nouvelles pratiques, et il s’est clairement engagé à transmettre à l’État les traditions républicaines que l’État moderne mérite.

La présidence d’Abdelmadjid Tebboune apporte des « changements durables » fondés sur le fonctionnement de l’État. L’ordre institutionnel a changé, tout comme l’ordre politique. Le président a mis fin à « cette déconnexion entre possibilité et réalité ».

Malgré les protestations, il a réussi à se libérer du régime dépassé et restrictif.

Pour sa part, l’élu, Omar Pudiaf, s’est félicité du passage d’un système judiciaire fondé sur le conseil constitutionnel de 1989 au système dépendant de la cour constitutionnelle d’ici 2020, avec l’avènement de cette Cour. .

L’autre élue, la constitutionnaliste Fatiha Benabbou, a déclaré que la Cour constitutionnelle, considérée comme « un organe purement judiciaire », « jouerait un rôle clé dans le contrôle de la constitutionnalité des lois et la priorité aux affaires ».

Ces vues ont été soutenues par le ministre de la Justice, le garde des sceaux Abderrachit Tabi, pour qui la mise en place de ce tribunal « » a renforcé une nouvelle étape et une pratique démocratique dans la construction des institutions de l’État en Algérie. »

READ  Le manga 'Summit of the Gods' a été traduit pour l'écran en France

« L’acceptation des fonctions des membres de la cour, qui comprend une autre phase de réforme dans le programme présidentiel, n’est pas moins importante que les étapes précédentes », a-t-elle commencé par un référendum sur la constitution, puis des élections législatives et enfin des élections locales. Elle est prévue samedi prochain », a indiqué le ministre de la Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *