Algérie : le référendum du 1er novembre est la pierre angulaire de la construction d’une nouvelle Algérie

Souk Ahras (Algérie) – Le vice-président de l’Autorité électorale nationale indépendante, Abdelhafid Milat, a déclaré mardi que le référendum du 1er novembre 2020 sur le projet de loi d’amendement constitutionnel est la « pierre angulaire de la construction d’une nouvelle Algérie ».

Dans un discours prononcé lors d’une réunion régionale de sensibilisation sur le projet de loi d’amendement constitutionnel, qui s’est tenue dans la salle de conférence Miloud Taheri en présence de représentants des coordinateurs de l’Agence nationale de l’énergie atomique dans 11 provinces de l’est du pays, Milat a déclaré que la date du 1er novembre sera un « événement important au cours de cette année. » Nous la mobiliserons tous pour construire la nouvelle Algérie.

Le vice-président de l’Agence électorale nationale indépendante a appelé les représentants de la société civile présents à la réunion « à provoquer le changement en votant en grand nombre lors du référendum sur le projet de révision constitutionnelle, pour instaurer l’État de droit auquel aspire le peuple. , notamment lors du mouvement du 22 février 2019. »

“Nous sommes au début de jeter les bases de la nouvelle Algérie pour répondre aux exigences du mouvement bienheureux”, a déclaré Milat.

La Commission électorale nationale indépendante a préparé le référendum pour le premier novembre prochain, profitant de son expérience lors de l’élection présidentielle du 12 décembre 2019.

« Les élections du 12 décembre 2019 ont été 100% propres et indépendantes et pour la première fois dans l’histoire de l’Algérie, ce qui a permis l’élection du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, par la volonté du peuple, malgré les schémas à au pays et à l’étranger, ils ont fait échouer les élections.

READ  Vice fermant la France? Fromage | aliments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *