Algérie : Sondages législatifs – les indépendants créent la surprise et deviennent la deuxième force politique

Alger – Le Front de libération nationale (FLN) a pris la tête des élections législatives du 12 juin, tandis que les indépendants créaient la surprise de devenir la deuxième force politique du pays. Les résultats obtenus par les pigistes sont sans précédent en Algérie.

Avec l’annonce par la Commission électorale nationale indépendante, mardi, de la tenue des primaires, le tableau est devenu clair concernant la prochaine Assemblée populaire nationale dans son neuvième organe législatif, qui ne connaîtra pas la majorité absolue.

Le parti Front de libération nationale a remporté 105 sièges, suivi des indépendants qui ont obtenu 78 sièges, pour la première fois dans l’histoire du parlement du pays.

Les résultats des élections du 12 juin annoncés mardi (bien que provisoires jusqu’à approbation par le Conseil constitutionnel) ont apporté une nouvelle scène parlementaire.

Le “vieux” parti FLN, qui a remporté 161 sièges (sur un total de 462) dans l’ancienne Assemblée populaire nationale, a vu sa part chuter à 105 sièges.

Selon les observateurs, cette baisse reflète la « perte politique » du parti FLN, même si le parti a conservé la première place en termes de sièges.

Le président de la République s’est engagé à financer la campagne des candidats indépendants de moins de 40 ans dans le but d’éliminer l’argent corrompu de la politique.

Par ailleurs, le mouvement Society for Peace a maintenu sa troisième position, comme lors des précédentes élections législatives (dans le cadre de son alliance avec le parti Change Front). Le parti MSP a remporté de 34 à 64 sièges.