Angela Merkel ne prendra pas le vaccin AstraZeneca COVID-19

  • La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré qu’elle ne recevrait pas le vaccin contre le virus AstraZeneca Corona.
  • Le vaccin n’est approuvé que pour les personnes de moins de 65 ans en Allemagne et Merkel a 66 ans.
  • Des essais récents indiquent que le vaccin AstraZeneca est associé à une diminution significative des hospitalisations.
  • Mais plus d’un million de coups de piston sont restés inutilisés, de nombreux Allemands incertains de leur efficacité.
  • Visitez la section entreprise d’Insider pour plus d’histoires.

La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré qu’elle ne prendrait pas le vaccin COVID-19 d’AstraZeneca parce qu’elle est trop vieille, un commentaire qui intervient alors que des millions d’Allemands refusent de prendre le vaccin parce qu’ils ne lui font pas confiance.

Le rythme du déploiement des vaccins en Europe a considérablement diminué par rapport à celui du Royaume-Uni, en partie à cause de cela Des millions de personnes refuseraient de prendre le vaccin AstraZeneca En raison de la méfiance généralisée à l’égard du vaccin AstraZeneca après que les dirigeants européens ont mis en doute son efficacité.

Le journal allemand Frankfurter Allegemeine a demandé à Mme Merkel, 66 ans, si elle recevrait une dose d’AstraZeneca pour tenter de contrer la perception largement répandue en Europe selon laquelle le vaccin est inefficace.

Mais le chancelier a déclaré qu’il ne le ferait pas car son utilisation chez les personnes de plus de 65 ans en Allemagne n’a pas été approuvée, bien que des essais récents en Écosse aient montré que le vaccin AstraZeneca semble être lié à Réduction significative du risque d’hospitalisation chez les receveurs plus âgés.

READ  Trudeau dit qu'il n'y a pas d'accord sur la levée des restrictions aux frontières après des discussions avec Biden

“J’ai 66 ans et je n’appartiens pas au groupe recommandé par AstraZeneca”, a-t-elle déclaré au journal.

Des responsables ont déclaré lors d’un briefing sur la santé cette semaine que plus de 1,4 million de doses du vaccin AstraZeneca ne sont pas utilisées en Allemagne en raison de la réticence des Allemands à prendre le vaccin, alors que seulement 240 000 ont été administrées. New Scientist a rapporté.

«Nous travaillons dur sur ce point et essayons de convaincre les gens d’accepter le vaccin et de vraiment gagner la confiance de la population dans le vaccin», Thomas Mertens, qui préside le Comité permanent allemand des vaccins, Sur l’émission Today de BBC Radio 4.

“Mais comme vous le savez, c’est aussi une sorte de problème psychologique, et il faudra malheureusement un certain temps pour atteindre cet objectif”, a-t-il déclaré.

Cela vient après que le journal allemand Handelsblatt a publié un rapport citant des responsables de la santé allemands anonymes qui ont déclaré que le vaccin AstraZeneca n’est efficace qu’à 8%. Le site Web d’enquête FullFact a déclaré que le rapport Handelsblatt était “Indigne de confianceLe gouvernement allemand ainsi qu’AstraZeneca ont nié cette histoire.

Merkel a admis que “Le problème de l’acceptationAvec le vaccin, qui, selon elle, est “efficace et sûr”, elle a averti les Allemands de ne pas choisir le vaccin qu’ils recevraient.

“Astra-Zeneca est un vaccin fiable, efficace et sûr, approuvé par l’Agence médicale européenne et recommandé en Allemagne jusqu’à l’âge de 65 ans”, Frankfurter a dit à Allegemeine. “Toutes les autorités nous disent que ce vaccin est digne de confiance. Tant que les vaccins sont aussi rares qu’ils le sont actuellement, vous ne pouvez pas choisir avec quoi vous voulez être vacciné.”

READ  YouTube supprime des vidéos de la chaîne du président brésilien, citant une désinformation sur le coronavirus

La France fait également face à des problèmes similaires à l’Allemagne après que le président Emmanuel Macron a proposé sans fournir la preuve que le vaccin AstraZeneca l’était “Presque inefficaceParmi les personnes de plus de 65 ans.

Mardi, le ministère français de la Santé a déclaré que seuls 107 000 vaccins AstraZeneca avaient été administrés au cours des deux premières semaines du lancement du vaccin. Le journal français La Télégramme a rapporté, Bien que le pays Après avoir reçu plus de 700000 doses.

Les responsables en Autriche, en Belgique et en Italie ont également commencé à signaler une certaine résistance au vaccin britannique. France24 a rapporté.

Chargement en coursQuelque chose est en cours de chargement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *