Avec l’augmentation de capital, la France devient le premier partenaire d’Air France

Photo d’archive: Le premier avion d’Air France, l’Airbus A350, devrait décoller le 27 septembre 2019 après une cérémonie au siège du constructeur aéronautique à Colomiers, près de Toulouse, en France. REUTERS / Régis Duvignau

PARIS (Reuters) – La France contribuera jusqu’à 4 4 milliards (4,7 milliards de dollars) à la recapitalisation d’Air France-KLM et plus du double de sa participation de 14,3% dans la compagnie aérienne dans le cadre de plans annoncés mardi avec l’approbation de l’UE.

Le gouvernement français transformera le prêt de 3 milliards de குழுவ de l’année dernière en un instrument hybride et engagera 1 1 milliard supplémentaire dans une émission d’actions prévue, portant sa participation dans Air France-KLM à près de 30%.

“Cela fera de l’Etat le plus grand partenaire d’Air France”, a déclaré le ministre français des Finances Bruno Le Myre à French Inter Radio, ajoutant que cette décision était un “signe d’engagement” envers l’avion et son travail en France.

Dans le cadre de l’accord avec Bruxelles, Air France abandonnera 18 sièges de décollage et d’atterrissage à Paris-Arley, soit 4% de son portefeuille actuel à l’aéroport.

Cependant, la redistribution des concurrents se limitera aux avions basés dans les aéroports avec des groupes travaillant sur des contrats locaux dans des conditions négociées par la France.

«C’est l’un des points délicats de la négociation», a déclaré Le Myre. “Nous ne voulons pas d’ordures sociales.”

Le gouvernement néerlandais n’envisage pas de participer à l’augmentation de capital, a ajouté Air France-KLM, il est donc susceptible de diluer sa participation de 14% dans l’émission d’actions.

(1 USD = 0,8467 euros)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *