AXA investit 1,5 milliard d’euros pour lutter contre la déforestation

L’emblème de l’assureur français Axa se trouve à l’extérieur d’un immeuble aux Soriniers, près de Mann, Nantes, France, le 4 mai 2021.

PARIS, 14 octobre (Reuters) – L’assureur français Axa a annoncé jeudi qu’il investirait 1,5 milliard d’euros (1,74 milliard de dollars) pour soutenir la gestion durable des forêts dans le cadre d’un nouvel engagement en faveur de la déforestation et de la conservation de la biodiversité.

L’annonce intervient un jour après que plus de 100 pays en Chine ont appelé à une action urgente sur la biodiversité par le biais de la « Déclaration de Kunming ».

Le plan d’investissement d’Axa comprend des projets de reboisement dans les pays en développement pour un montant de 500 500 millions.

“La déforestation est l’une des principales causes de perte de biodiversité et d’émissions de carbone”, a déclaré l’assureur dans un communiqué.

“Cela représente une double perte pour le climat car les forêts sont les plus gros contributeurs à la capture du carbone”, a-t-il ajouté.

Le ministre chinois de l’Environnement, Huang Rankyu, a déclaré mercredi que des représentants de plus de 100 pays avaient adopté la “Déclaration de Kunming” pour donner l’élan à un nouvel accord mondial sur la biodiversité.

Lors de la Conférence des Nations Unies sur la biodiversité à Kunming, Huang a déclaré que l’objectif principal de la déclaration était de « refléter la volonté politique de toutes les parties et d’envoyer un message fort à la communauté internationale sur notre engagement fort et notre consensus dans le domaine de la biodiversité ». Lire la suite

Axa a annoncé renforcer ses exigences d’investissement et d’assurance, qui contribuent activement à la déforestation.

READ  Un pays pétrolier plus? Les exportations d'énergie algériennes diminuent rapidement

« Il s’agit de la production de soja, d’huile de palme, de bois et d’élevage en particulier, et ces industries contribueront fortement à la déforestation », a déclaré Axa.

Axa Investment Managers, la division de gestion d’actifs d’Axa, a déclaré en juin qu’elle avait étendu sa stratégie d’investissement à Palmyre pour exclure les entreprises impliquées dans des litiges majeurs sur l’utilisation des terres ou les entreprises causant une perte de biodiversité par le soja, le bétail et les arbres. Lire la suite

(1 $ = 0,8630 euros)

Rapport de Matthieu Protard ; Montage par David Gregorio

Nos normes : Politiques de la Fondation Thomson Reuters.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *