Bonne nouvelle : les femmes algériennes triomphent des arts martiaux mixtes et d’un festival de musique à vélo

Les nouvelles qui vous font vous sentir mieux – c’est la vraie chose. Chaque vendredi, le Good News Desk d’euronews vous propose une sélection d’actualités positives du monde entier.

Cette semaine, nous examinons comment un organisme de bienfaisance aide les sans-abri à faire face aux vagues de chaleur. scène de festival de musique à vélo ; La plage est devenue accessible aux aveugles en Egypte, la première école durable en Colombie ; Et comment les femmes en Algérie se débattent avec les arts martiaux mixtes, un sport traditionnellement dominé par les hommes.

Regardez la vidéo ci-dessus pour en savoir plus sur chaque histoire, ou lisez ci-dessous.

1. Comment un organisme de bienfaisance aide les sans-abri à faire face aux vagues de chaleur

De tous les défis auxquels sont confrontées les personnes vivant dans la rue, l’un des pires est de ne pas avoir d’endroit pour se laver ou se changer. Et lors des récentes canicules, les sans-abri se sont sentis de plein fouet.

Le Centre Agora de Paris espère changer cela. Oasis créée par l’association internationale Emmaüs Solidarité, elle offre un refuge à ceux qui n’ont nulle part où aller.

Cissé Amour, un SDF qui fréquente l’Agora depuis novembre 2021, dit que la canicule vous chasse. Et vous avez juste besoin d’un abri dans un endroit frais, où vous pourrez prendre une douche, où vous pourrez vous désaltérer, ou peut-être prendre une collation, ce qui est l’objectif principal. Parce que c’est dur à vivre, tu sais. Pour nous, c’est très difficile »,

Entre 200 et 300 sans-abris peuvent se baigner chaque jour dans le centre. Ils peuvent avoir accès à de l’eau potable et garder leur calme, mais ils peuvent aussi rencontrer des travailleurs sociaux et participer à des activités.

Abdelbamra, un sans-abri qui apporte un salaire depuis 2019, est reconnaissant. « On se sent bien avec eux. Ils nous accueillent très bien et très tranquillement. On a des toilettes, des activités, du cinéma, du foot et un match de foot. On est très bien ici, c’est pour ça qu’on vient ici tous les jours, on est tranquilles, il y a climatisation, il y a tout ce dont nous avons besoin. »

READ  L'objectif de janvier est de retour sur la liste de souhaits de Liverpool, mais l'accord fait face à un problème

Emmaüs Solidarité organise également des patrouilles quotidiennes pour orienter les sans-abri vers leurs centres d’accueil, notamment lors des fortes chaleurs.

2. Scène de festival de musique propulsée par des vélos

L’été est la saison des festivals. Peu importe où vous êtes, vous pouvez être sûr de trouver un endroit où vous pourrez swinguer sur la musique de votre artiste préféré ou découvrir de nouveaux groupes obscurs.

Cette semaine, nous vous emmenons au Newport Folk Festival aux États-Unis, connu pour créer des moments musicaux passionnants. Une nouveauté en 2022 est un petit théâtre en plein air qui est exploité en partie par des festivaliers sur des vélos stationnaires.

La scène est équipée de panneaux solaires qui fourniront la majeure partie de l’énergie pour l’ampli et les autres équipements, tandis que les vélos fourniront le reste.

Lorsque le spectacle commence, les fans sautent sur six vélos pliants à côté de la scène. Ensuite, l’utilisation de leurs pédales génère de l’électricité et, en retour, ils obtiennent une place au premier rang. de quelques sortes.

Sarah Gaines, l’une des participantes au festival, adore les vélos et l’idée d’un théâtre à vélo, « J’adore le vélo. Tout d’abord, nous avons fait du vélo ici aujourd’hui, donc toute occasion de faire du vélo différemment, je’ Je serai probablement là », dit-elle.

Gaines pense également qu’il est temps pour tout le monde d’être plus actif « et de proposer des solutions qui ne dépendent pas des sources d’énergie traditionnelles. J’étais donc vraiment excité qu’ils l’aient fait ici. J’aime aussi beaucoup Maddie Diaz, il a été dans au premier rang pendant cinq minutes Et c’était vraiment mon plaisir.

3. Rendre la plage accessible aux aveugles en Egypte

La ville d’Alexandrie sur la Méditerranée a désigné un endroit pour les aveugles et les malvoyants, dans le cadre d’une initiative lancée l’année dernière pour attribuer une partie de la plage aux personnes ayant des besoins spéciaux.

READ  Richie McCaw classé 3e meilleur capitaine de test de rugby géré par l'arbitre Nigel Owens

L’accès à la mer comprend des cordes flottantes auxquelles les nageurs peuvent s’accrocher lorsqu’ils sont dans l’eau.

Pour Ahmed Yasser, il a révolutionné ses journées à la plage : « Je n’ai jamais été aussi heureux avec quoi que ce soit que sur cette plage car avoir une plage pour les personnes ayant des besoins spéciaux pour nager et profiter de leur temps est une chose merveilleuse ». Dit.

Aller dans l’eau sans guide laisse généralement Yasir épuisé et confus, donc cela change tout.

Des sauveteurs et des assistants sont également sur place pour aider les nageurs et leur donner des sifflets à utiliser au cas où ils se trouveraient dans des situations difficiles.

4. La première école durable en Colombie

La Colombie a ouvert la première école durable du pays et la quatrième en Amérique latine.

Le bâtiment est entièrement autonome en électricité et en eau. Il dispose d’un système photovoltaïque qui produira de l’énergie propre pour faire fonctionner l’école et fournira également le surplus au réseau de la municipalité. Il dispose également de réservoirs pour collecter et distribuer les eaux de pluie et de zones humides pour traiter les eaux grises et noires.

L’école a été construite avec 40 % de matériaux recyclés tels que des canettes en aluminium, des bouteilles et des pneus, et a utilisé des matériaux et des technologies locales, comme l’utilisation de feuilles de palmier pour les toits de l’atelier de la classe.

La construction comprend également des hôtels à insectes, des nichoirs, un bac à compost, des potagers et une banque de graines originale. L’objectif est d’enseigner aux étudiants et à la communauté la conservation de la biodiversité.

La nouvelle école sera utilisée quotidiennement par 52 élèves et deux enseignants et accueillera environ 840 élèves du district.

Le projet a été conçu par Plan B, un cabinet d’architecture renommé à Medellin, en Colombie, et construit avec le soutien de la municipalité de San Jeronimo et des étudiants du cours de construction légère.

a mené le projet Tagmaune organisation uruguayenne à but non lucratif dédiée au développement de projets innovants axés sur l’éducation et la durabilité en Amérique latine, soutenue par DirecTV, Disney et National Geographic.

READ  Le régime algérien a obligé les Nord-Africains à cesser de soutenir l'équipe de football algérienne – The North Africa Post

5. Comment les femmes en Algérie luttent avec les arts martiaux mixtes

Vous avez peut-être entendu parler de Ronda Rousey, la première femme américaine en 2011 à participer officiellement à l’Ultimate Fighting Championship, l’organisation professionnelle des arts martiaux mixtes.

Mais pouvez-vous nommer un héros algérien ? Les chances sont, vous ne pouvez pas. Mais nous ne vous en voulons pas.

Les arts martiaux mixtes sont relativement nouveaux en Algérie et les sports de combat sont généralement dominés par les hommes – bien que le pays ait produit des combattantes internationales en judo et en karaté pendant des décennies.

Désormais, les arts martiaux mixtes commencent à attirer des pratiquants, comme ceux qui fréquentent le Zone Fight Club de Tlemcen pour apprendre à se battre avec le maître Mohamed Al-Zahrawi.

Le professeur Al-Zahrawi dit que la vision de la société entre le présent et le passé des femmes dans les arts martiaux est en train de changer. « Avant, il était difficile pour les femmes de pratiquer ce sport. La société et les familles avaient peur de ce sport. Mais maintenant c’est bien, elles pratiquent ce sport comme n’importe quel autre sport, il y a une acceptation de la société et des familles pour ce sport. » . Désormais, les femmes pratiquent ce sport sans difficulté. Le gouvernement encourage également les sports féminins.

Majnoun Wafaa, une jeune femme qui s’entraîne au Zone Fight Club cinq fois par semaine, s’est lancée dans le sport en quête d’une éducation à l’autodéfense, « pour éviter les problèmes de la rue et la maltraitance des femmes. La société semble penser que les femmes sont faibles. Après mes débuts ce sport, j’ai adoré. Me perfectionner dans ce sport et participer à des tournois. »

Si vous avez toujours faim de nouvelles plus positives, il y en a plus ci-dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.