Caritas Algérie met fin à ses activités dans le pays

À la demande du gouvernement algérien, l’Église catholique a malheureusement annoncé la fermeture de toutes les activités et installations caritatives de Caritas Algérie à compter du 1er octobre.

07 octobre 2022

Caritas Algérie


Alger :
À la demande du gouvernement algérien, l’Église catholique a malheureusement annoncé la fermeture de toutes les activités et installations caritatives de Caritas Algérie à compter du 1er octobre.

Cette fermeture « complète et définitive » a été annoncée dans un communiqué du diocèse d’Alger signé par l’archevêque émérite d’Algérie, Mgr Paul Jacques Marie Desparges, président de l’Association diocésaine algérienne.

Selon le communiqué, le déménagement a été effectué à la demande des autorités algériennes. « Certes », dit le texte, « l’Église catholique reste fidèle à sa mission de charité au service de la société et en communion avec toutes les personnes de bonne volonté ».

Selon Mgr Desfargues, « La foi conduit un croyant à soutenir et à aimer un frère ou une sœur en un autre. Par la foi en Dieu… les croyants sont appelés à exprimer la fraternité humaine en protégeant la création et l’univers tout entier, et en soutenant toutes les personnes, en particulier les pauvres et les plus nécessiteux », a déclaré Caritas Algérie dans une partie d’un communiqué annonçant la fermeture.

« L’Eglise catholique tient à remercier tous ceux qui, au fil des années et de diverses manières, ont contribué à la réalisation du service humanitaire aux plus vulnérables de la population algérienne », conclut le rapport.

Le gouvernement algérien a décidé de suspendre les activités de Caritas Algérie sans fournir une justification officielle complète aux évêques de l’Église catholique en Algérie. Des sources locales ont indiqué à l’Agence Fides que Caritas est considérée comme une organisation non gouvernementale étrangère et pourrait être soumise à des mesures réglementaires.

READ  Annonces récentes : les autorités sont prêtes pour d'autres événements de la nouvelle variante d'Israël « au seuil de l'urgence »

Les représentants de la communauté catholique locale y voient un lien avec la politique générale de restrictions récemment imposée aux ONG étrangères et multinationales travaillant en Algérie. L’église locale estime que les autorités algériennes ne considèrent pas le caractère unique de Caritas en tant que branche caritative de l’Église catholique, ce qui la distingue intrinsèquement et « légalement » des organisations non gouvernementales, y compris celles qui travaillent dans ce domaine. Aide humanitaire.

Les initiatives de Caritas Algérie sont conçues et mises en œuvre pour bénéficier aux segments les plus vulnérables de la population algérienne, dont 97 % professent l’islam. Nouvelles du Vatican (via l’Agence Fides)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.