Coupe du monde: les Algériens applaudissent les exploits du Maroc au Qatar malgré des relations difficiles

ALGER – Les championnats du monde du Maroc ont reçu le soutien de toute l’Afrique et du monde arabe, mais dans l’Algérie voisine et rivale géopolitique, les choses sont un peu plus compliquées.

Les Lions de l’Atlas sont devenus la première équipe africaine ou arabe atteindre les demi-finales de la Coupe du monde Après avoir vaincu un défilé d’équipes européennes les mieux classées, remportant des trophées de Dakar à Dubaï.

De nombreux Algériens ordinaires ont également rendu hommage au succès de leurs voisins, que ce soit dans un véritable esprit de solidarité maghrébine ou par l’instinct universel des fans de football du monde entier à rechercher une part de la gloire sportive.

« Je sens que je dois soutenir le Maroc – voisins, frères et musulmans », a déclaré Mehdi Belkacem, 25 ans, vendeur de kebab à Alger.

Mais après des années de relations glaciales et une histoire longue et difficile marquée par des accusations mutuelles, le gouvernement algérien a ignoré cet hiver les exploits du football marocain, les chaînes de télévision censurant même certaines victoires de l’équipe.

D’autres pays arabes et africains ont également adressé des félicitations officielles.Le gouvernement algérien, qui a rompu ses relations avec Rabat en 2021 après des années de détérioration des relations, est resté visiblement silencieux.

Les deux pays sont en profond désaccord sur le territoire contesté du Sahara occidental, que le Maroc considère comme son propre territoire mais où l’Algérie soutient le mouvement pour l’indépendance armée.

Mais il y a également eu d’autres controverses, notamment sur la normalisation des relations du Maroc avec Israël et les allégations d’espionnage. Cette année, il y a eu des désaccords sur la conception d’un maillot de football algérien.

READ  En Algérie, les partisans du Hirak sont revenus vendredi mars

‘une seule personne’

Si nous nous concentrons sur la politique, le Maroc est un ennemi après avoir choisi Israël comme ami. Mais le football n’est pas une question de politique. « C’est la raison pour laquelle je soutiens le Maroc dans cette Coupe du monde », a déclaré Miloud Mohamed, chauffeur de taxi à Alger.

Alors que le Maroc est désormais confronté à la France, l’ancienne puissance coloniale qui dirigeait les deux pays et qui abrite des centaines de milliers de personnes qui revendiquent leur héritage nord-africain, les enjeux pour les fans de football nord-africains ont de nouveau augmenté.

Pour le vendeur de kebab Belkacem, l’héritage algérien de plusieurs joueurs français de haut niveau a créé un dilemme pour son choix de soutien, dit-il. « Mais je soutiendrai les Marocains contre la France », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.