Cyclone sévère se dirigeant vers le sud de l’Inde; 6 morts

Des responsables ont déclaré dimanche qu’un cyclone sévère a frappé la mer d’Oman au large du sud-ouest de l’Inde avec des vents pouvant atteindre 140 kilomètres à l’heure (87 mph), provoquant déjà des pluies torrentielles et des inondations qui ont tué au moins six personnes.

Un communiqué du département météorologique indien a déclaré que le typhon Taukta, la première tempête majeure de la saison, devrait toucher terre tôt mardi dans l’État du Gujarat.

La tempête massive pourrait potentiellement faire dérailler la bataille de l’Inde contre la vague de coronavirus qui balaie le pays en nombre dévastateur, car les mesures de verrouillage du virus pourraient ralentir les travaux de secours et les dommages causés par la tempête pourraient détruire les routes et couper les lignes d’approvisionnement vitales.

Dans les zones situées le long de la côte de la mer d’Oman, quatre personnes ont été tuées et 73 villages gravement endommagés dimanche, selon l’autorité de gestion des catastrophes dans l’État du sud-ouest du Karnataka.

Pramod Sawant, le principal élu de l’État, a déclaré qu’une femme avait été tuée lorsqu’un cocotier était tombé dessus et qu’un homme conduisant une moto avec un poteau électrique avait été blessé dans les vents en rafales et les pluies torrentielles.

Près de 2500 secouristes du gouvernement ont été déployés dans six États sur la trajectoire du cyclone Taukta – Kerala, Karnataka, Tamil Nadu, Gujarat, Maharashtra et Air – équipés de radios, de téléphones satellites, de disjoncteurs et d’outils essentiels pour les opérations post-ouragan.

Le département météorologique indien a déclaré que la tempête, qui se déplace à une vitesse de 11 km / h, est actuellement située à 660 km (410 miles) au sud-est du sud-est de Viaval dans l’État du Gujarat.

READ  1,5 million de dollars de vomi de baleine

Un communiqué du gouvernement a déclaré que le Premier ministre Narendra Modi avait examiné samedi avec des responsables la disposition des pays à faire face à l’ouragan.

La région n’est pas étrangère aux ouragans dévastateurs, mais les changements climatiques les ont rendus plus intenses, pas plus fréquents.

La dernière saison des ouragans, KJ Ramesh, l’ancien chef de l’Agence météorologique indienne, a déclaré que l’intensité accrue des tempêtes était causée par la température de la surface de la mer. Les eaux chaudes de l’océan sont le lieu où les tempêtes tirent leur énergie, et la quantité de chaleur emprisonnée dans les 700 mètres les plus hauts (2300 pieds) des mers a augmenté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *