Des dizaines de milliers de vaccins contre le coronavirus ont expiré en Alabama alors que des millions ne sont toujours pas vaccinés

Un responsable de la santé de l’Alabama a rapporté vendredi que des dizaines de milliers de vaccins COVID-19 ont été perdus malgré le fait que des millions d’habitants n’ont pas encore reçu leurs doses.

Scott Harris Il a déclaré lors d’une conférence de presse Que 65 511 doses massives ont expiré en Alabama.

“Pour l’instant, nous avons perdu environ 7 000 doses chez J&J, de Moderna environ 11 000 et Pfizer environ 47 000, et c’est parce que beaucoup de Pfizer ont expiré fin juillet, donc ce nombre a un peu augmenté”, Harris mentionné.

Il a déclaré que bien que la durée de conservation de certains vaccins Johnson & Johnson ait été prolongée de plusieurs semaines, il a qualifié les vaccins manqués de “extrêmement malheureux”.

Mais 65 000 doses ont été gaspillées. C’est très malheureux quand nous avons un taux de vaccination si bas, et bien sûr, il y a beaucoup de gens dans le monde qui n’ont toujours pas accès aux vaccins, et c’est vraiment malheureux », a déclaré Harris.

pour chaque Données de l’Université Johns Hopkins, environ 39 pour cent de l’ensemble de la population de l’Alabama, soit environ 1,7 million de personnes, ont été vaccinés.

Harris a déclaré que 1,5 million de doses étaient immédiatement disponibles pour les Alabamiens qui voulaient se faire vacciner, contrairement à des pays comme la Thaïlande où les résidents attendent avec impatience la possibilité de se faire vacciner.

Le responsable de la santé de l’État a déclaré vendredi que l’État était préoccupé par le grand nombre de résidents non vaccinés alors que l’Alabama continue d’augmenter de nouveaux cas de COVID-19. Environ 3 817 nouveaux cas ont été signalés dans l’État mercredi, chaque année Données des Centers for Disease Control and Prevention.

En revanche, les nouveaux cas étaient en baisse par centaines de la mi-juin à la fin juin.

Alabama. Kai LierreMémo: Le tireur d’élite de DeSantis-Biden souligne la frustration de COVID-19, Alabama AG dit que les collèges ne peuvent pas infliger de sanctions aux étudiants non vaccinés Juan Williams: Les géants des médias sociaux nous laissent tous tomber avec COVID Plus (N.-É.) Il a dit à la fin du mois dernier Il est temps de commencer à blâmer les non vaccinés pour le nombre élevé de cas de COVID-19 dans l’État.

READ  Puissances mondiales, l'Iran ne se réunira pas à l'Assemblée générale des Nations Unies

Malgré cela, l’État a également émis des mesures de protection pour ceux qui choisissent de ne pas se faire vacciner, illustrant la danse déroutante que les politiciens jouent avec les entreprises et les individus qui refusent de se faire vacciner tout en voyant une vague de nouveaux cas au sein de leurs communautés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *