Des dizaines de morts et des centaines d’évacués suite aux incendies de forêt qui ont éclaté en Algérie

Bilal Bensalem/APP/NurPhoto via Getty Images

(New York) – Au moins 34 personnes sont mortes et des milliers d’autres ont été contraintes d’évacuer alors que les autorités luttent contre les incendies de forêt qui font rage dans le nord de l’Algérie, a annoncé le ministère algérien de l’Intérieur.

Au moins 8 000 pompiers, 529 camions, 10 colonnes mobiles et équipes d’appui aérien travaillent pour lutter contre les incendies de forêt, dont les plus importants et les plus graves se produisent dans les provinces côtières de Bejaia, Bouira et Jijel en Algérie, à l’est d’Alger.

Les incendies de forêt, attisés par des températures élevées et des vents violents, qui ont duré plusieurs jours, se sont propagés aux forêts et aux zones agricoles dans 16 provinces au total, et les services de protection civile ont enregistré 97 incendies dans tout le pays africain.

Le ministère algérien de la Défense a annoncé que parmi les morts figuraient 10 militaires de l’Armée nationale populaire qui combattaient l’incendie.

Le ministère algérien de l’Intérieur a annoncé qu’au moins 1 500 personnes ont été évacuées jusqu’à présent.

Le ministère algérien de l’Agriculture et du Développement rural a appelé à la vigilance, appelant les citoyens à éviter de se rendre dans les zones forestières pendant que les opérations de lutte contre les incendies et de secours se poursuivent.

« En raison de la hausse record et significative des températures et des incendies de forêt enregistrés dans certains États [provinces] Le ministère algérien de l’Agriculture et du Développement rural a indiqué, dans un communiqué, que le ministère de l’Agriculture et du Développement rural du pays appelle tous les citoyens, qu’ils résident à proximité des forêts ou qu’ils soient citadins, à éviter de se diriger vers les forêts, surtout dans ces conditions climatiques anormales.

READ  Quatorze régions s'affrontent dans les championnats nationaux d'Algérie

En Tunisie voisine, les autorités ont également évacué 2 500 personnes de la ville frontalière de Maaloula alors que les incendies de forêt se propageaient rapidement de l’Algérie à la frontière.

L’Algérie traverse un été caniculaire, avec des températures atteignant 48 degrés Celsius (118 Fahrenheit) enregistrées lundi dans certaines parties du pays. La région est également vulnérable aux incendies de forêt en été. L’été dernier, le Croissant-Rouge algérien a annoncé qu’au moins 43 personnes avaient été tuées et 200 autres blessées dans des incendies qui ont éclaté dans les forêts et les zones urbaines.

La Société du Croissant-Rouge algérien a déclaré : « L’Algérie est touchée par des incendies de forêt qui se produisent chaque été, mais le taux de vulnérabilité aux incendies augmente d’année en année en raison du changement climatique qui provoque des sécheresses et des vagues de chaleur. »

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a présenté ses condoléances aux familles des victimes des incendies.

Il a déclaré dans un communiqué : « Face à cette grande tragédie, j’adresse aux familles des victimes mes plus sincères condoléances et mes sincères sentiments de sympathie. »

Les autorités algériennes ont annoncé que les opérations de lutte contre les incendies et de secours se poursuivaient dans les zones touchées malgré des « conditions météorologiques difficiles » et des « températures élevées record », tout en restant en état d’alerte jusqu’à l’extinction complète des incendies.

Droits d’auteur © 2023, ABC Audio. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *