Des élections présidentielles anticipées ont été annoncées en Algérie en septembre

L'Algérie organisera des élections présidentielles anticipées le 7 septembre, indique jeudi un communiqué de la présidence algérienne.

Cette décision est intervenue à l'issue d'une rencontre entre le président Abdelmadjid Tebboune et de hauts responsables, parmi lesquels des membres du Parlement et de la Cour constitutionnelle du pays, ainsi que le chef militaire algérien.

La Commission électorale nationale indépendante se réunira à partir du 8 juin pour commencer officiellement les préparatifs de l'élection, indique le communiqué.

Les élections étaient initialement prévues pour décembre et ont été une surprise puisque M. Debon n'a pas annoncé son intention de briguer un second mandat.

Son mandat de cinq ans se termine en décembre et, à six mois seulement de l'annonce de jeudi, on ne sait pas encore qui succédera à ce pays riche en pétrole d'Afrique du Nord.

Zoubida Assoul, présidente de l'Union pour le changement et le progrès, a annoncé qu'elle défierait M. Debon, 79 ans, s'il décidait de se présenter.

Le président algérien, soutenu par l'armée, a pris ses fonctions en 2019 après des mois de manifestations en faveur de la démocratie avec 58 % des voix.

Les manifestations ont commencé en février de la même année et ont conduit à la démission du président de longue date Abdelaziz Bouteflika deux mois plus tard.

Mise à jour : 22 mars 2024, 00h08

READ  Annoncé, proposé et implémenté: Principales caractéristiques de la DST en France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *