Dossier Algérie – BBC News

Source des images, Getty Images

Commentez la photo,

La télévision d'État face à la concurrence des réseaux satellitaires

Le gouvernement exerce un contrôle étendu sur les médias. Jusqu’en 2014, le monopole d’État obligeait les chaînes satellitaires privées à opérer hors d’Algérie.

Cinq chaînes de télévision privées ont désormais obtenu une licence pour fonctionner dans le pays : Al-Jazair, Al-Jazairiya, Al-Nahar, Al-Shorouk et Al-Haqqar. La plupart de ces médias sont proches des autorités.

Des dizaines de chaînes privées de télévision par satellite disposent d’un mode « extérieur ». Elle opère depuis l'étranger tout en conservant des bureaux en Algérie. Les réseaux d’opposition opèrent depuis l’extérieur du pays.

Le secteur de la radio est entièrement géré par l'État.

La télévision et la radio d'État rendent compte favorablement du président et du gouvernement et évitent les critiques ou les opinions dissidentes.

Il existe une presse privée animée. Les journaux de langue arabe attirent un lectorat plus large, tandis que les titres de langue française sont privilégiés parmi l'élite instruite.

Peu de journaux sont considérés comme indépendants de l’État. La plupart des médias appartiennent à des personnalités du monde des affaires ayant des liens avec le gouvernement.

L’organisme de surveillance américain Freedom House a qualifié les médias algériens de « non libres ».

Reporters sans frontières, basée à Paris, a critiqué « l'étouffement progressif » des médias depuis la réélection du président Bouteflika en 2014.

Il y avait environ 15 millions d’internautes en 2017 (InternetWorldStats.com).

La loi sur la cybercriminalité donne aux autorités le droit de bloquer les sites Web considérés comme « violant l’ordre public ou la moralité publique ».

L'utilisation de Facebook est en augmentation. Les comptes les plus populaires sont gérés par des hommes politiques, des représentants du gouvernement, des écrivains et des footballeurs.

la presse

Lever du soleil – (Al-Shorouk) quotidien privé en arabe ; Le site contient des pages en anglais

le combattant – (Combattant de la Liberté) est un quotidien d'État francophone. Le site contient des pages en anglais

les gens – (Le Peuple) dirigé par l'Etat, en arabe quotidien

la patrie – (Al-Watan), notamment en français, quotidiennement

la télévision

Télévision Al-Nahar – Privé, basé à Alger, par satellite

Chaîne Al-Jazairia – en privé via satellite

Gear Channel – privé via satellite

Brillamment – Amazigh par satellite depuis la France

radio

Radio algérienne – Elle est gérée par l'État et gère les réseaux et les chaînes locales arabes, amazighs et français.

Agences de presse/Internet

READ  Khalifa en nomme sept qui reviendront avec l'Algérie après 10 jours

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *