Élections françaises 2024 en direct : les électeurs se mobilisent en grand nombre dans tout le pays

Les membres du Parlement français, appelés « députés », sont élus pour cinq ans – mais le président peut convoquer des élections anticipées quand il le souhaite, à condition qu’au moins un an se soit écoulé depuis le vote précédent.

Le Parlement français, connu sous le nom d’Assemblée nationale, compte 577 sièges, un pour chacune de ses circonscriptions électorales. Pour obtenir une majorité absolue, un parti a besoin de 289 voix. Dans le gouvernement sortant, la coalition d’Emmanuel Macron ne disposait que de 250 sièges et avait donc besoin du soutien d’autres partis pour faire adopter des lois.

Le vote se déroule en deux tours, toujours un dimanche.

Si un candidat obtient la majorité des voix au premier tour avec 25 % des voix, il remporte le siège. Seuls 76 candidats ont été sélectionnés au premier tour : 39 issus du Rassemblement national d’extrême droite et de ses alliés, 32 du Nouveau Front populaire de gauche et deux du groupe Macron.

La plupart des élections se déroulent au second tour. Seuls ceux qui obtiennent plus de 12,5 % des suffrages exprimés par les électeurs inscrits sont autorisés à se présenter au second tour, ce qui signifie qu’il est souvent disputé entre deux candidats.

Mais ce deuxième tour comporte plus de séries à trois que jamais. Plus de 200 candidats centristes et de gauche ont accepté de se retirer pour éviter de diviser les voix et écarter l’extrême droite du pouvoir.

Une fois le Parlement élu, le président nomme généralement un Premier ministre issu du parti ayant remporté le plus de sièges. Macron est désormais confronté à la perspective délicate de devoir nommer un Premier ministre issu d’un parti différent de son propre parti.

READ  exposition de photos marque l'anniversaire des relations diplomatiques entre le Vietnam et l'Algérie | Culture - Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *