Emefiele demande à FG d’augmenter les investissements dans les infrastructures pour la croissance économique

Emefiele a déclaré que le MPC avait noté l’impact de la médiocrité des infrastructures sur la hausse des prix intérieurs.

Cependant, il a salué les efforts du gouvernement en matière de diversification économique et a appelé à davantage de soutien pour stimuler les exportations non pétrolières.

Le comité a salué la diversification progressive de l’économie avec une augmentation de la contribution du secteur non pétrolier aux revenus du gouvernement.

Il a appelé à davantage de soutien pour accroître les exportations non pétrolières en tant que source de recettes en devises pour l’économie.

Les membres ont également souligné l’impact de la médiocrité des infrastructures sur la hausse des prix intérieurs et ont exhorté le gouvernement fédéral à accorder la priorité aux investissements dans les services publics afin d’améliorer l’environnement des affaires.

« Il s’agit notamment des réseaux de transport, d’approvisionnement en énergie, d’éducation et de santé », il a dit.

Il a suggéré que le financement de tels projets pourrait se faire par le biais de partenariats équitables avec des investisseurs étrangers et des Nigérians de la diaspora.

Imviel a expliqué que divers plans d’intervention de la grande banque dans les secteurs de la fabrication, de l’agriculture et de la santé, entre autres, ont contribué de manière significative à la croissance de l’économie.

Dans le cadre de la facilité de crédit ciblée, la Banque centrale du Nigéria a décaissé un total de 363,49 milliards de nairas à 766 719 bénéficiaires, dont 638 070 ménages et 128 649 petites entreprises.

Cependant, il a noté l’impact négatif de COVID-19 sur l’économie mondiale et a appelé à un programme de vaccination solide pour endiguer la marée, en particulier avec l’émergence de nouveaux types de virus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.