Emmanuel Macron rejette les excuses pour les violations coloniales en Algérie

Le bureau du président français Emmanuel Macron a déclaré mercredi qu’il excluait de présenter des excuses officielles pour les violations en Algérie, avant la publication d’un rapport important sur la manière dont la France affronte son passé colonial dans le pays.

Le bureau de Macron a déclaré qu’il n’y aurait pas de “repentir ni d’excuses” pour l’occupation de l’Algérie ou la guerre sanglante de huit ans qui a mis fin à la domination française, ajoutant que le président français participerait plutôt à des “actions symboliques” visant à promouvoir la réconciliation.

Les atrocités commises par les deux parties pendant la guerre d’indépendance de l’Algérie de 1954 à 1962 ont continué à tendre les relations entre les deux pays six décennies plus tard.

Macron, le premier président né après l’ère coloniale, est allé plus loin qu’aucun de ses prédécesseurs en reconnaissant les crimes français en Algérie.

Plus tard mercredi, un historien chargé par le président d’évaluer “les progrès réalisés par la France à l’occasion de l’anniversaire de la colonisation de l’Algérie et de la guerre d’Algérie” présentera ses conclusions.

Cependant, le rapport de Benjamin Stora ne devrait pas recommander à la France de présenter des excuses, mais plutôt des moyens d’éclairer l’un des chapitres les plus sombres de l’histoire française et de suggérer des moyens de promouvoir la guérison.

La présidence a déclaré que Macron participerait à trois jours de célébrations l’année prochaine pour marquer le 60e anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie.

Les assistants présidentiels ont ajouté que chaque journée sera consacrée à un groupe différent qui a souffert du conflit.

READ  Macron ne présentera pas d'excuses officielles pour les violations coloniales en Algérie - The New Indian Express

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *