« Engagée dans la polémique » : l’Algérie rejoint un nombre croissant de pays interdisant le jouet Barbie à l’échelle mondiale

Margot Robbie (à droite) et Ryan Gosling assistent à la première européenne de « Barbie » au Cineworld Leicester Square à Londres, au Royaume-Uni.

Photo : Viktor Shimanović/Agence Anadolu via Getty

  • L’Algérie a retiré le film Barbie Depuis ses propres cinémas.
  • Le pays a interdit le film pour violation des bonnes mœurs.
  • Barbie Son chiffre d’affaires mondial a dépassé 1,2 milliard de dollars.

L’Algérie a retiré le film Barbie Des cinémas accusés de violation des bonnes mœurs, joindre Un nombre croissant de pays arabes excluent le box-office mondial.

BarbieLe film, qui a rapporté plus de 1,2 milliard de dollars de recettes mondiales, est sorti en Algérie le 19 juillet avant que les cinémas ne le retirent de leur programmation dimanche sans explication.

Le distributeur du film dans ce pays d’Afrique du Nord a également annoncé son retrait sans en mentionner la raison.

Revue | Détachée de toute plasticité et remplie d’effroi existentiel, Barbie s’adresse aussi bien aux amoureux qu’aux haineux.

Le site d’information en ligne 24H Algérie a déclaré que le film avait été retiré car il était « contre la morale », citant des sources bien informées.

Le site d’information TSA a rapporté que « l’Algérie est impliquée dans une polémique autour de Barbie en raison de scènes destinées aux adultes » et d’allusions à l’homosexualité.

Elle a déclaré que le film avait été « secrètement retiré des salles de cinéma ».

Bien qu’il ait été largement attendu par les communautés LGBTQIA+ du monde entier, le film ne contient aucune référence ouverte aux relations homosexuelles ou aux thèmes queer.

Le ministère algérien de la Culture, qui annonce habituellement les interdictions de cinéma et leurs raisons, est jusqu’à présent resté silencieux.

READ  Coupe du monde: les Algériens applaudissent les exploits du Maroc au Qatar malgré des relations difficiles

La décision d’arrêter la projection du film Barbie dans le pays fait suite à des mesures similaires dans la région.

Lire aussi | Barbie entre dans l’histoire du box-office avec des revenus dépassant le milliard de dollars

Les responsables ont déclaré que le Koweït avait interdit la projection du film jeudi en raison de préoccupations concernant la « morale publique ».

Le ministre libanais de la Culture avait déclaré la veille avoir demandé aux autorités de l’interdire Barbie Apparemment « promouvoir l’homosexualité » alors que la rhétorique anti-LGBT s’intensifie dans l’un des pays les plus libéraux du Moyen-Orient.

Le film n’a pas encore été projeté au Qatar, bien qu’il n’y ait aucune annonce officielle à ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *