Eni et Snam rejoignent le gazoduc Algérie-Italie

MILAN, 10 janvier (Reuters) – Le groupe énergétique italien En (ENI.MI) et gestionnaire de réseau de gaz Snam (SRG.MI) Les sociétés ont annoncé mardi avoir conclu un partenariat pour gérer conjointement leurs actifs sur les gazoducs reliant l’Algérie à l’Italie.

L’Algérie est devenue le plus grand fournisseur de gaz de Rome l’année dernière lorsque la Russie a coupé les flux de gaz vers l’Europe, faisant du réseau entre les deux pays une infrastructure stratégique pour la sécurité énergétique de Rome.

Dans un communiqué commun, les deux entreprises ont indiqué qu’elles étudiaient également comment construire un réseau pour accompagner la transition énergétique et promouvoir l’utilisation de l’hydrogène.

L’annonce fait suite à la finalisation d’un accord d’une valeur de 405 millions d’euros (434,48 millions de dollars) dans lequel Snam a acquis la participation d’Eni dans diverses sociétés qui gèrent des réseaux gaziers entre l’Afrique du Nord et l’Italie.

Plus précisément, Snam a acquis 49,9% des participations d’Eni dans des sociétés qui exploitent à la fois des gazoducs offshore des frontières algérienne et tunisienne vers la côte tunisienne et des gazoducs offshore reliant la côte tunisienne à l’Italie.

La transaction, initialement convenue en novembre 2021, a reçu toutes les approbations nécessaires en Italie et à l’étranger.

(1 $ = 0,9321 euros)

Reportage de Francesca Landini; Montage par Richard Chang

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

READ  Mahrez parle de l'avenir de Man City et révèle le moment le plus difficile de sa vie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.