Environ 20% des travailleurs nigérians ont perdu leur emploi à cause de Covid | Nouvelles des affaires et de l’économie

Un nouveau rapport du Bureau national des statistiques du Nigéria et du Programme des Nations Unies pour le développement montre comment la pandémie de coronavirus a eu un impact socio-économique énorme sur le Nigéria et les moyens de subsistance de ses citoyens.

Un nouveau rapport publié mardi propose une évaluation sombre de la façon dont la pandémie de COVID-19 a déstabilisé l’économie nigériane et a eu un impact inégal sur les secteurs formel et informel.

Le rapport – un effort de recherche conjoint du Programme des Nations Unies pour le développement et du Bureau national nigérian des statistiques – fournit un registre détaillé des répercussions sociales et économiques disproportionnées de la pandémie sur le pays le plus peuplé d’Afrique.

“Les pays les plus riches peuvent se permettre d’imposer les fermetures et les restrictions paralysantes parfois nécessaires pour arrêter la propagation du virus, et soutenir leurs résidents afin qu’ils puissent rester chez eux dans le but de limiter la propagation dans la communauté”, indique le résumé du rapport. . “Cependant, de nombreux pays en développement ont souvent dû s’appuyer sur une combinaison de mesures amputées pour réduire les répercussions pour les populations vivant déjà dans la pauvreté ou qui dépendent du travail quotidien pour leur subsistance.”

Le Nigeria est entré dans la pandémie sur une base financière précaire, en raison de la baisse rapide des prix du pétrole – son exportation la plus lucrative – et de la détérioration de la situation sécuritaire.

Ensuite, COVID-19 a explosé en une pandémie mondiale, paralysant les affaires et arrêtant la demande de pétrole dans le monde.

Le Nigeria a sombré dans sa récession la plus profonde depuis plus de quatre décennies, entraînant une contraction de son économie de 6,1% et 3,6%, respectivement, au cours des deux derniers trimestres de 2020.

READ  L'Union européenne exhorte les plus grandes économies du monde à se fixer des objectifs plus stricts en matière de changement climatique
Le rapport a révélé qu’une petite minorité d’entreprises, telles que celles qui pourraient passer à des modèles de commerce électronique, “ont enregistré des gains ou se sont avérées plus résistantes”. [File: Temilade Adelaja/Reuters]

Le rapport, qui couvrait 3 000 entreprises des secteurs formel et informel de l’économie nigériane des zones urbaines et rurales, a souligné l’impact dévastateur de la pandémie sur le taux de chômage du pays.

Le taux de chômage au Nigeria, déjà à 27% au deuxième trimestre de l’année dernière, est passé à 33% au dernier trimestre 2020.

Le rapport indique que “43 pour cent des entreprises interrogées ont connu une baisse de la main-d’œuvre, car environ 20 pour cent des travailleurs des entreprises interrogées ont perdu leur emploi au cours de cette période”.

Le rapport a révélé que de nombreuses entreprises, en particulier les entreprises informelles, ont déclaré avoir du mal à obtenir du crédit et du capital pour garder leurs portes ouvertes, de nombreux propriétaires devant compter sur l’épargne personnelle et familiale et les réseaux sociaux pour rester à flot.

Mais le rapport a également mis en évidence des poches de résilience dans le paysage des affaires nigérian.

Plus de la moitié des entreprises interrogées – 57% – ont déclaré avoir été en mesure de maintenir leurs effectifs pendant la pandémie.

Une petite minorité d’entreprises, comme celles qui peuvent passer à des modèles de commerce électronique “qu’elles aient enregistré des gains ou se soient avérées plus résilientes”.

Cependant, le rapport ne voit pas d’amélioration significative de la main-d’œuvre, grâce à l’incertitude persistante entourant l’évolution de la pandémie et à la lutte en cours pour obtenir suffisamment de vaccins COVID-19 pour inoculer la population.

“Cela se manifeste par l’attente d’une grande partie des entreprises que la croissance de la main-d’œuvre restera probablement modérée, ce qui pourrait avoir de graves conséquences sur le chômage dans le pays et nécessiter une aide sociale”, indique le rapport.

READ  Ma municipalité, financée par l'Union européenne, reçoit 26,2 millions de dollars supplémentaires pour renforcer la coopération dans le sud de la Libye [EN/AR] - Libye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *