Focus sur l’Inde – Reliance annule un accord de vente au détail de 3,4 milliards de dollars ; interdiction de l’huile de palme indonésienne en Inde ; L’accord de libre-échange entre le Royaume-Uni et l’Inde est sur les cartes

Zoom sur la Chine – L’économie de Shanghai ralentit au premier trimestre ; Driverless Pony.ai obtient une licence de taxi

BEIJING: L’économie de Shanghai, la ville la plus peuplée de Chine, a ralenti au premier trimestre 2022, battue par de rares baisses de la production industrielle et des ventes au détail touchées par l’épidémie de coronavirus la plus meurtrière du pays.


Le produit intérieur brut de Shanghai n’a augmenté que de 3,1% au premier trimestre de l’année précédente, a annoncé samedi le bureau local des statistiques, bien en deçà de la croissance de 4,8% du PIB national au cours de la même période en 2021.

En 2021, le PIB de Shanghai a augmenté de 8,1 %.

« De janvier à février, le fonctionnement économique de la ville a été stable, mais en raison de l’impact de l’épidémie de coronavirus en mars, le premier trimestre a été caractérisé par une stabilité suivie d’une baisse », a indiqué le bureau des statistiques de la ville dans un communiqué.

Shanghai a commencé à signaler des cas de COVID-19 lors de sa dernière épidémie début mars, les autorités ayant déclaré le verrouillage de toute la ville de 25 millions d’habitants début avril lorsque les infections ont augmenté.

Le ralentissement économique à Shanghai, qui n’a pas publié de données sur le PIB pour le quatrième trimestre 2021, devrait largement s’être aggravé en avril.

Son produit intérieur brut a diminué de 6,7 % au cours de la période janvier-mars 2020, lorsque le nouveau coronavirus est apparu pour la première fois.

Pony.ai obtient une licence de taxi en Chine

READ  L'Egypte, le Nigeria et le Kenya ont l'écosystème le plus avancé pour les développeurs technologiques en Afrique, selon Google

La société de technologie de conduite autonome Pony.ai, soutenue par Toyota Motor Corp, a déclaré le 24 avril avoir obtenu une licence de taxi en Chine, ce qui permettra à certains de ses véhicules autonomes de commencer à facturer des frais.


La société a déclaré qu’elle était la première entreprise autonome du pays à le faire.

La startup a déclaré avoir obtenu une licence pour exploiter 100 véhicules autonomes dans le district de Nansha à Guangzhou.

L’année dernière, Pony.ai a également obtenu l’autorisation de lancer des services de taxi automatisés payants à Pékin et propose depuis des services de livraison.

Un porte-parole de Pony.ai a déclaré qu’à Pékin, des vols sont proposés dans une zone industrielle beaucoup plus petite à titre d’essai.

Selon le communiqué de la société, à Nansha, elle commencera à recharger les 800 kilomètres carrés de la région avec des voitures autonomes. Les passagers peuvent accueillir et payer des trajets en utilisant l’application spéciale Pony.ai.

Elle a déclaré que Pony.ai déploierait initialement ces voitures avec des conducteurs sûrs, mais s’attend à les retirer « dans un délai court à moyen ».

FMI : la Chine s’engage à rejoindre le comité des créanciers zambiens

La directrice générale du Fonds monétaire international, Kristalina Georgieva, a déclaré jeudi que la Chine avait accepté de rejoindre le comité des créanciers de la Zambie, au milieu des plaintes du ministre des Finances zambien concernant les retards dans la restructuration de sa dette.

Le gouverneur de la Banque populaire de Chine, Yi Gang, a déclaré que la Chine avait l’intention de coprésider le comité, ont déclaré à Reuters deux sources proches de la réunion du Comité monétaire et financier international.

READ  Le coût de la sécurité alimentaire en Jordanie

La Zambie est devenue le premier défaut de paiement de l’ère de la pandémie en 2020 et est sous le choc d’une dette d’environ 32 milliards de dollars, soit environ 120 % du PIB.

« Nous avons été très heureux d’entendre le gouverneur Yi Gang (…) s’engager très spécifiquement à rejoindre le comité des créanciers de la Zambie et à travailler de toute urgence au règlement de la dette », a déclaré Georgieva lors des réunions de printemps du FMI.

Elle a ajouté qu’il s’était également engagé dans le cadre conjoint du processus de restructuration de la dette, lancé par le Groupe des Vingt (G20) en 2020 en réponse à la pandémie de coronavirus.

Le ministre zambien des Finances, Situmbiko Musukutwani, a déclaré jeudi lors d’événements publics que le processus de restructuration de la dette était « en attente » et que l’équipe zambienne « est venue ici pour déposer une plainte ».

(avec la contribution de Reuters)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.