France Air lève des parts de France-KLM

Le gouvernement français a renforcé son emprise sur Air France-KLM, en utilisant une nouvelle émission d’actions pour tripler sa participation aux Pays-Bas.

La compagnie aérienne en combat a levé 1,04 milliard d’euros (1,25 milliard de dollars) auprès d’investisseurs, la France en détenant 28,6%, selon un rapport lundi.

La Chine est devenue le deuxième actionnaire avec 9,6% des ventes d’Eastern Airlines Corp (航空), tandis que le gouvernement néerlandais a dilué 9,3%.

L’action a chuté de 3,6% à Paris lundi, en baisse de 2,7% à 4,90 euros à 9h15 hier, avec une valeur de marché de 2,1 milliards d’euros. Les nouvelles actions ont été vendues pour 4,84 euros chacune, les investisseurs existants ayant repris les trois quarts des actions.

La nouvelle domination de la France bouleverse un équilibre politiquement important avec les Pays-Bas, qui a duré environ deux ans. Avant l’augmentation de capital, chacun des pays en détenait environ 14%, ce qui faisait partie d’un plan de sauvetage de 4 à 4 milliards de Français publié plus tôt ce mois-ci pour aider la compagnie Air France à traverser l’épidémie de Covit-19.

Les Pays-Bas ont refusé de participer et envisagent leur propre programme de soutien. Le PDG d’Air France-KLM, Ben Smith, a déclaré lundi que des pourparlers étaient en cours entre la Commission européenne et le pays sur la conversion de la dette en fonds propres.

Il a ajouté qu’un soutien supplémentaire pourrait être nécessaire prochainement et qu’une nouvelle recapitalisation pourrait être demandée plus tard cette année.

Le ministre français de l’Économie et des Finances, Bruno Le Meire, a également ouvert la porte à un soutien supplémentaire pour le transporteur si les Français ont besoin de plus d’aide avant la fin de la crise aérienne.

READ  Le maire d'extrême droite rouvre quatre musées du sud de la France sans l'autorisation du gouvernement

Bien que des vaccins soient produits dans toute l’Europe, les progrès sont lents et la suppression des verrous et des contrôles aux frontières a été minime.

Le produit de la récente vente d’actions sera utilisé pour renforcer la main française, a indiqué le transporteur, ajoutant que les termes de la dette publique, les obligations économiques, financières et environnementales, ont été “ré-accentués”.

Dans le cadre de l’émission d’actions, China Eastern et Air France-KLM En termes de droits de vote, 11,5% des transporteurs asiatiques seront inférieurs à 13,9% aux Pays-Bas. Les actions de Delta Airlines Inc. ont chuté de 5,8 pour cent.

La nouvelle structure de partenariat prolonge la période de relations lamentables entre la France et les Pays-Bas. Le gouvernement néerlandais a volé ses actions il y a deux ans, déclenchant une controverse parmi les nations européennes.

Cette décision a révélé l’intention des Pays-Bas d’influencer aveuglément Paris sur Air France-KLM. C’est moins influent maintenant.

Les pays sont souvent en désaccord depuis la fusion de leurs compagnies aériennes nationales respectives en 2004, la branche néerlandaise s’opposant depuis longtemps au contrôle français. Air France a une marge bénéficiaire plus faible que KLM et une histoire de conflit du travail.

Les commentaires seront modérés. Gardez les commentaires pertinents pour l’article. Le langage faux et obscène, les attaques personnelles contre tout caractère personnel ou publicitaire seront supprimés et l’utilisateur sera bloqué. Le résultat final sera à la discrétion du Taipei Times.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *