France Monet-Inspired Expo 2020 Dubai Pavilion invente une nouvelle maison à Toulouse

Le pavillon Expo 2020 de Dubaï en France est en cours de démolition et il commence à déplacer la structure vers le sud de la France pour être reconstruite.

Pendant les six mois d’exposition, qui se sont terminés en mars, le célèbre Pavillon des Lumières a attiré les foules vers la section Mobilité.

Des milliers de tuiles solaires couvraient la façade du pavillon, inspiré de Claude Monet. Nénuphars Série de peintures à l’huile.

La reconstruction offre une longue seconde vie, et ce bâtiment sera encore à Toulouse dans 30, 40 ou 50 ans

Eric Linkuire, commissaire général pour la France à l’Expo 2020 Dubaï

« Il sera utilisé par la société aérospatiale française et ils ont décidé de le reconstruire dans leurs locaux à Toulouse », a déclaré Eric Linkier, commissaire général de la France à Dubaï Expo 2020. National.

« Il accueille des délégués officiels et ils ont besoin d’installations de formation pour le personnel de l’agence. »

Lors de la reconstruction à Toulouse en novembre, la structure extérieure sera similaire au pavillon de Dubaï.

L’intérieur sera remodelé avec des plans pour un centre de formation et un espace d’accueil pour les dignitaires.

Feux d’artifice de lumières

À Dubaï, les visiteurs ont été captivés par les feux d’artifice au plafond.

Des milliers d’ampoules LED basse consommation ont été artificiellement doublées. Au fur et à mesure que le public descend, la verrière est constamment éclairée par des éclats de lumières changeantes.

READ  Pfizer soumet des données pour l'approbation de la 3e dose aux États-Unis

L’adaptation et la conception frappante ont été l’un des facteurs qui ont conduit à la décision.

M. Linkier, PDG de Cofrex, la société qui produit, exploite et supervise la participation de la France aux expositions internationales, a déclaré : « Ce bâtiment a été très polyvalent dès le début.

« C’est important parce que certains des pavillons de l’Expo étaient magnifiques, mais ne pouvaient pas être réutilisés à d’autres fins que le pavillon de l’Expo.

« Plus clairement le thème ‘Lumières’, la référence au monet et l’impressionnisme sur les carreaux sont importants pour l’agence. »

Construire avec l’histoire de l’Expo

L'astronaute français Thomas Pesket prend la parole au pavillon de la France à l'Expo 2020 Dubaï.  Chris Whitog / Le National

M. Linkuire a déclaré que le souvenir de l’Expo de Dubaï était un lien émotionnel.

La première exposition au monde, qui s’est tenue dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, a attiré des millions de visiteurs du monde entier au milieu de l’épidémie de Kovit-19.

L’agence spatiale française a été un participant important à l’Expo de Dubaï, avec l’arrivée de l’astronaute français Thomas Pesket, des événements spéciaux liés à l’exploration spatiale et des scènes interactives pour montrer comment des technologies sophistiquées permettent la vie sur Mars.

« Ce bâtiment a déjà une histoire », a-t-il déclaré.

« Ce n’est pas un immeuble parmi des centaines d’immeubles. C’est le bâtiment qui sortira de l’Expo 2020, et il est important d’avoir un tel bâtiment sur le campus.

Construit avec des matériaux standards, le pavillon a coûté 15 millions au gouvernement français.

READ  Algérie : des feux de forêt se sont propagés dans tout le pays, faisant 65 morts, dont des soldats

Les tuiles solaires utilisent la lumière du soleil pour générer de l’énergie photovoltaïque et la coque isolée protège les visiteurs du soleil.

L’efficacité énergétique était un autre élément clé.

« Pendant l’Expo, nous avons généré 70 % de l’énergie nécessaire au fonctionnement du pavillon », a déclaré M. Linkuire.

« Compte tenu du climat toulousain, très différent de celui des Emirats Arabes Unis, nous pensons que la production d’énergie des tuiles pv (photovoltaïques) dépassera les besoins énergétiques du pavillon. »

Les travaux d’élimination à Dubaï progressent bien, les premiers conteneurs ayant été expédiés en France la semaine dernière.

La façade en acier sera retirée à partir de juillet et le nouveau pavillon sera prêt mi-2024.

Chaque partie du pavillon est recyclée ou réutilisée.

Des unités de béton et de climatisation seront utilisées dans des projets de construction aux Émirats arabes unis, tandis que des façades en acier, du verre et des tuiles seront expédiées en France.

« Pour des raisons financières et environnementales, cela a du sens », a déclaré M. Linkuire.

« Reconstruire lui donne une longue seconde vie. Ce bâtiment sera encore à Toulouse dans 30, 40 ou 50 ans. »

Mis à jour: 19 juin 2022, 03h51

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.