France Télévisions Basse Delphine Ernot-Gancey Beemons Salto Déclin

La PDG de France Télévisions, Delphine Ernot-Guncy, a qualifié l'effondrement de la chaîne de diffusion française Salto d' »erreur stratégique ».

Salto – une entreprise de streaming par abonnement entre France Télévisions, DF1 et M6 – a été dissoute l'année dernière après avoir échoué à attirer des abonnés dans un contexte de concurrence féroce en France, mais Ernot-Kunzi souhaite créer une autre version.

Lors d'un discours prononcé à Series Mania, il a salué le prochain service de streaming britannique Freely, soutenu par tous les principaux réseaux terrestres, et a appelé ses homologues français à explorer une entreprise similaire.

« Je peux dire que nous avons raté une opportunité », a déclaré Ernot-Kunzi. « Nous avons tué Salto, mais de mon point de vue, c'était une erreur stratégique et j'espère que nous pourrons la surmonter et la repenser. Une plate-forme commune est la bonne chose.

Plus tôt dans la journée, le patron sortant de M6, Nicolas de Tavernost, a appelé à « des actions communes pour développer les services de streaming » en France. Il a également mentionné l'offre Preely britannique qui sera bientôt lancée : « Les Britanniques nous ont montré la voie, mais nous avons raté une étape. »

Interrogé sur le prochain service de streaming gratuit de TF1, Ernotte-Cunci a répondu : « Vous pouvez y aller seul ou vous pouvez être heureux et forts ensemble », ajoutant que la découverte est de plus en plus difficile et qu'une plateforme collaborative résoudra ce problème.

« Nous devons comprendre que nous ne sommes pas dans les années 1990. Nous voici en 2024 et la concurrence est rude. C'est la voie à suivre pour que les médias nationaux créent des informations qui ajoutent leur voix et leur culture nationale. Cela m'intéresse beaucoup.

READ  Il a été condamné à trois ans de prison pour son récit de la lutte des Duareg dans le sud de l'Algérie

Ailleurs dans le discours d'ouverture, Ernot-Kunzi a déclaré qu'elle briguerait un troisième mandat à France Télévisions. Il a rejoint la chaîne nationale en 2015 et a été reconduit dans ses fonctions pour un second mandat en 2020.

« Je poserai la question dès qu'on saura à quoi ressemblera la télévision française dans le futur. Que dire, je suis très content.

Ernotte-Cunci, dans son deuxième mandat à l'Union européenne de radiodiffusion, a également parlé des avantages de l'Alliance avec la ZDF allemande et le Roy italien, le club de commande de la télévision française.

Il a noté que l'alliance était « inspirée par le travail des réseaux et des producteurs nordiques », qui mettaient souvent leurs ressources en commun pour accroître l'échelle et la portée des productions. « Il serait dans notre intérêt de créer un cluster [in Europe] Et unissez vos forces pour faire des projets ensemble », a-t-il ajouté.

France Télévisions ne fait actuellement pas partie du nouveau groupe de commande 8, lancé en octobre dernier et comprenant ZDF (Allemagne), NPO (Pays-Bas), VRT (Belgique), SVT (Suède), DR (Danemark), YLE (Finlande). ). ), RÚV (Islande) et NRK (Norvège).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *