Franchement, tu conquiers l’Afrique

délivré en : Modifié:

JOHANNESBOURG (AFP) – L’ancienne star sénégalaise El Hadj Diouf a déclaré à l’équipe nationale actuelle qu’il remporterait la Coupe d’Afrique des nations pour la première fois s’ils croyaient en eux-mêmes.

Son message avant le début du tournoi du 9 janvier au Cameroun était « Vous avez du talent, vous vous préparez admirablement, croyez maintenant et vous allez conquérir l’Afrique ».

Diouf, double joueur africain de l’année, a raté un penalty lorsque le Sénégal a perdu la finale de 2002 contre le Cameroun et que les Lions de la Teranga ont de nouveau atteint le titre en 2019, mais ont échoué contre l’Algérie.

Ici, l’AFP met en évidence les quatre prétendants du groupe B, les vainqueurs et les deuxièmes prenant place en huitièmes de finale tandis que les quatre meilleures équipes troisièmes de six groupes se qualifient également.

Sénégal

Le Sénégal est en tête du classement africain depuis trois ans, mais l’équipe étoilée n’a ni titres ni médailles à se vanter.

Il y a une croyance que c’est maintenant ou jamais pour une équipe qui comprend une « colonne vertébrale » pour le gardien de Chelsea Edouard Mendy, le défenseur central de Naples Kalidou Koulibaly, le milieu de terrain du Paris Saint-Germain Idrissa Gueye et l’attaquant de Liverpool Sadio Mane.

L’entraîneur et ancienne star Aliou Cissé a été nommé capitaine Coulibaly et l’attaquant de Watford Ismail Sarr, bien qu’il se soit remis de ses blessures et qu’il puisse manquer certains matches de groupe.

Les Lions sont sans doute le plus faible des six groupes et avec un match de huitièmes de finale contre l’équipe classée troisième susceptible de suivre, le premier défi sérieux auquel ils seront confrontés pourrait être en quart de finale.

READ  Anna van der Bregen à la retraite, devenant directrice sportive et f-Rouleur

Guinée

Comme si l’entraîneur national recrue Kappa Diawara n’avait pas assez de problèmes à essayer de réparer une équipe dysfonctionnelle, le chef de la junte Mamady Dumboya a jeté une clé dans les travaux.

S’adressant à Celle National (National Elephants), il a déclaré à l’équipe qu’ils doivent rembourser les frais de préparation financés par l’État s’ils ne retournent pas à Conakry avec la Coupe des Nations.

C’est très peu probable, car la Guinée a sous-performé lors des derniers éliminatoires de la Coupe du monde 2022, n’ayant pas remporté six matches contre le Maroc, la Guinée-Bissau et le Soudan.

Le milieu de terrain a été un problème particulier et Diawara, dans son premier rôle d’entraîneur-chef, espère que le milieu de terrain de Liverpool Naby Keita pourra apporter les améliorations significatives nécessaires pour avoir un impact.

Malawi

Le Malawi est une autre équipe qui a réalisé une performance décevante lors de la phase de groupes récemment terminée des éliminatoires de la Coupe du monde, perdant cinq matches et terminant dernière sur quatre équipes.

Comme la Guinée, ils ont réagi en changeant d’entraîneur, en rétrogradant le local Mick Mwase et en embauchant Mario Marinica, le Roumain de 56 ans titulaire d’un diplôme professionnel de l’UEFA, la plus haute qualification d’entraîneur d’Europe.

Alors que le pays se prépare pour sa troisième apparition à la Coupe des Nations, son message aux Flames sous-performants a souligné la vitesse : « Pensez vite, agissez vite, avancez vite. »

Alors que de nombreuses équipes se rendant au Cameroun sont remplies de professionnels européens, le Malawi n’en compte que deux, le milieu de terrain Charles Petro jouant en Moldavie et l’attaquant Francisco Madinga en Géorgie.

READ  Candidat aux jeunes étoiles du WTT: Diya et Swastika confirment la médaille en double

Zimbabwe

Lundi, le Zimbabwe pourrait se voir interdire de participer à la Coupe des Nations, à moins que l’instance sportive faîtière de l’État ne rétablisse l’instance dirigeante de l’Association nationale de football.

La Commission des sports et des loisirs a licencié des fonctionnaires en novembre, alléguant une mauvaise gestion, un manque de responsabilité financière et le harcèlement sexuel des arbitres féminins.

La FIFA dit qu’une interdiction du Zimbabwe pourrait devoir être imposée à moins que le conseil d’administration ne reprenne le contrôle du sport d’ici le 3 janvier.

Ajoutez à cela qu’en l’absence de trois joueurs clés – Marvelous Nakamba blessé, Marshall Munetsi et Khama Billiat à la retraite – et les perspectives de Team Knowledge Musona – un capitaine est sombre, s’il peut jouer.

L’AFP prévoit : 1. Sénégal, 2. Guinée, 3. Malawi, 4. Zimbabwe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.