Géant allemand des médias : si vous êtes anti-israélien, ne travaillez pas avec nous

Matthias Dobfner, PDG d’Axel Springer SE, a déclaré jeudi dernier aux 16 000 employés de l’entreprise que les travailleurs qui se sont plaints de la publication d’un drapeau israélien devant la plus grande maison d’édition numérique d’Europe devraient chercher un nouvel emploi.

“Je suppose, et je suis très franc avec toi, quelqu’un qui a un problème avec moiLever le drapeau israélien Pendant une semaine ici, après les manifestations antisémites, nous devrions chercher un nouvel emploi », a-t-il déclaré lors d’une vidéoconférence avec des employés du monde entier.

Axel Springer, basé à Berlin, fondé en Allemagne de l’Ouest en 1946, est le plus grand éditeur numérique d’Europe. Elle possède Bild, Die Welt, Business Insider, Politico Europe et de nombreuses autres marques d’actualités, ainsi que le plus grand site de petites annonces en Israël, Yad2.

L’expression “Nous soutenons le peuple juif et le droit de l’État d’Israël à exister” est répertoriée comme l’une des cinq valeurs fondamentales d’Axel Springer sur son site Web.

Lors de la réunion du personnel de jeudi, Dobfner a adressé des plaintes concernant le hissage du drapeau israélien devant le siège de la société à Berlin.

« Après ces semaines de terribles manifestations antisémites, nous avons dit dans les locaux du bâtiment à côté du drapeau européen et du drapeau allemand, [and] Drapeau de Berlin, hissons le drapeau israélien pendant une semaine en signe de solidarité.” “Nous n’acceptons pas ce genre de mouvements antisémites agressifs.”

Dobfner a déclaré que certaines personnes ont dit qu’elles ne voulaient pas travailler pour une entreprise qui faisait une telle chose.

READ  Les dirigeants canadiens commencent le dernier jour de leur campagne et les sondages suggèrent que Trudeau a un avantage

“Donc, je pense que c’est aussi un bon point … ce type ne correspond tout simplement pas à l’entreprise et à ses valeurs”, a-t-il déclaré. “C’est très simple.”

Döpfner a déclaré qu’il se félicitait des “questions critiques” et que certains des plaignants avaient de bons points, auxquels il a répondu.

Mais cette opposition fondamentale à cela laisse un éventail” de réponses acceptables, a déclaré Dobfner.

Axel Springer a hissé le drapeau israélien devant son siège en mai, après des manifestations antisémites lors de manifestations pro-palestiniennes à travers l’Allemagne, notamment des marches vers des synagogues, des scans de slogans anti-juifs, des attaques contre des institutions juives et l’incendie de drapeaux israéliens.

Le ministre allemand de l’Intérieur, Horst Seehofer, a ajouté : « Quiconque propage la haine antisémite ressentira toute la force de la loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *