Il semble que la persévérance du rover martien ait capturé son premier échantillon de roche

Un spécimen de roche est visible dans le Persevering Rover Mau.

Le rover persévérant a mal commencé son expédition scientifique sur Mars le mois dernier, lorsqu’il a semblé avoir réussi à collecter une roche uniquement pour trouver son tube d’échantillonnage. vide. Lors de sa deuxième tentative dans la cavité, la NASA a guidé le rover dans une autre zone rocheuse, et les images reçues sur Terre aujourd’hui indiquent que le rover a pu sécuriser et sécuriser un échantillon de roche martienne à partir de ce deuxième emplacement. Dans des années, une autre mission pourrait récupérer des échantillons de persévérance et les ramener sur Terre, où les scientifiques pourront examiner de près le matériau martien.

La NASA n’a pas encore confirmé que l’extraction de la sonde a réussi, et jusqu’à ce qu’elle le fasse, il y aura un peu d’incertitude. Dès le 2 septembre, l’équipe des médias sociaux du rover a confirmé que la cible rocheuse avait été forée avec succès, Postez une photo du rocher Un trou exquis au milieu. Mais ce n’est pas une garantie en soi – une photo similaire d’un trou dans le sol indiquait que le premier site d’échantillonnage de roche avait été excavé, mais la sonde n’a en fait préservé aucune roche. La NASA a conclu que le premier échantillon s’était probablement effondré en poussière, surprenant les scientifiques de la mission qui s’attendaient à ce que les roches se comportent différemment.

Dans la dernière tentative, nous avons des images du rover le montrant tenant un morceau de la planète rouge dans la poigne du robot vice. Il peut être comparé à des photos ultérieures avec quelques roches absentes, indiquant que le spécimen a été inséré avec succès dans le tube.

Persévérez dans l'échantillonnage à blanc.

Si la NASA confirme que l’échantillonnage est réussi, la victoire pourrait résider dans la formation de la deuxième roche. La roche excavée fait partie d’un tronçon de ligne de crête surnommé la Citadelle. La Citadelle émerge du cratère Jezero, le lit du lac asséché sur lequel le rover a dérapé en février. Le site diffère du site de la tentative d’échantillonnage précédente – Crater Floor Fractured Rough – en ce que les scientifiques de la NASA pensent qu’il sera un peu plus robuste, de sorte qu’il ne s’effondrera pas lorsque le rover érodera la surface de la roche et s’enroulera autour de la couche. dessous.

The cores—Perseverance has room for over 30 more—are a first step toward a better understanding of Mars; if the rock samples don’t shed light on the planet’s past habitability, they will at least indicate something of the planet’s geology. NASA’s ultimate goal is return mission in the early 2030s, which will bring these tubes and their contents to Earth.

Depending on the results, Perseverance could stick around for another try at this stretch of rock or move on to its next target. Eventually, the rover is expected to sample an ancient river delta that once flowed from the lake in Jezero Crater. That’s thought to be the most likely location of stromatolite-like fossils, based on where the microbial organisms crop up on Earth.

More: La recherche d’Abigail Allwood pour des fossiles spatiaux sur Mars commence

READ  La composition des gaz et des minéraux dans la Voie lactée n'est pas celle attendue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *