Impératifs économiques et environnementaux auxquels est confronté le sud de l’Inde – Karnataka News

Le nouveau gouvernement indien est confronté à un défi crucial : répondre aux revendications économiques des États du sud, qui exigent un traitement équitable au sein de la structure fédérale et protestent contre les disparités fiscales apparentes.

publicité

Le principal différend tourne autour d’allégations d’allocation biaisée des fonds centraux, qui désavantagerait les États plus développés du sud de l’Inde, moins alignés sur le parti au pouvoir que leurs homologues du nord. Ces États, dont le Tamil Nadu, le Karnataka, le Kerala, le Telangana et l’Andhra Pradesh, contribuent collectivement à plus de 30 % au PIB de l’Inde et jouent un rôle central dans l’augmentation des réserves de change du pays.

Les événements récents, tels que les différends sur les fonds de secours suite à des catastrophes naturelles telles que des inondations et des ouragans, ont exacerbé le fossé entre les États du Sud et le gouvernement de l’Union. Malgré les protestations et les interventions juridiques, le déblocage des fonds n’a été obtenu qu’après avoir saisi la Cour suprême, soulignant les relations tendues entre le Centre et les États.

De plus, la vulnérabilité du Sud au changement climatique exacerbe ses problèmes économiques. Les scientifiques mettent en garde contre une sensibilité accrue aux fluctuations de température, car le sud de l’Inde devrait subir le plus gros des événements météorologiques extrêmes. Les Ghâts occidentaux, vitaux pour le tourisme et l’agriculture, sont particulièrement vulnérables aux catastrophes liées au climat, ce qui souligne la nécessité urgente de répondre aux préoccupations environnementales.

L’urbanisation et les modèles de développement incontrôlés qui prédominent dans le sud de l’Inde contribuent considérablement à sa vulnérabilité. Le rythme rapide de la croissance urbaine, associé à une planification environnementale inadéquate, exacerbe les risques tels que les inondations, les glissements de terrain et la pénurie d’eau.

READ  Baisse significative des prix alimentaires mondiaux en juillet, mais les inquiétudes concernant les approvisionnements futurs demeurent

Malgré ces défis, les gouvernements des États ont pris des mesures proactives pour atténuer les risques liés au climat, recourant souvent à des politiques populistes pour apaiser les populations touchées. Cependant, le fardeau du financement des efforts de secours exerce une pression sur les finances de l’État, ce qui nécessite une approche plus collaborative de la part du gouvernement de l’Union.

Alors que l’Inde assume un rôle de leader dans les discussions mondiales sur le climat, elle doit donner la priorité à la lutte contre les vulnérabilités climatiques dans ses États du sud. Parvenir à la justice climatique dans le cadre fédéral indien est essentiel pour promouvoir une croissance durable et garantir le bien-être de tous les citoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *