JP France frappe 16 à deux début juin

Au début du 2 juin, l’espoir des Astros, JP France, a retiré 16 frappeurs en 11,2 manches, tout en ne marquant que quatre points dans cet intervalle.

Entrant dimanche, JP France a terminé quatrième de la Pacific Coast League en retraits au bâton avec neuf manches d’au moins 40 manches (11,2). La chance des Houston Astros a éliminé un lanceur des Sugar Land Space Cowboys – Hunter Brown, qui était assis à 12,27 avant le match de dimanche.

Les deux Harlers sont montés sur scène dimanche, la France faisant son deuxième départ en juin. La dernière fois, le joueur droitier était absent pour un départ standard lorsqu’il a marqué 8 points en 5,2 manches.

Avec trois manches parfaites dimanche, la France avait déjà fait trembler les chauves-souris. Le joueur de 27 ans était un fan de cinq frappeurs, a effectué neuf swings et a raté sa première fois avec une commande de Las Vegas. Après un troisième tronçon vers le bas, la France est revenue avec une avance de cinq points, face à l’ordre des Aviators.

La France, qui a marqué son seul point en quatrième manche, a pris trois autres retraits au bâton et cinq whips avant de décrocher le crochet après la sixième manche. L’aile droite a commencé son ère à 5,73, puis s’est améliorée à 5,11.

Les huit retraits au bâton de dimanche en France totalisent 63 pour la saison, le quatrième meilleur de la Pacific Coast League et le deuxième meilleur des Space Cowboys.

Selon Brown, la chance n ° 1 des Astros était mardi dernier, tandis que trois manches lui ont été accordées dans un look de pickpocket dimanche. Alors que l’enclos des releveurs s’est vidé vendredi et samedi, les deux partants ont mangé neuf manches et se sont reposés jusqu’au jour de congé suivant lundi.

READ  Six pays: l'Écosse en visite en France

Brown a fait sauter quatre frappeurs lors de la quatrième apparition en relève de la saison. Tout en accordant une victoire, le joueur de 23 ans a accordé trois points et s’est retrouvé avec les bases montées en tête de la neuvième manche. Bien que la course n’ait pas été autorisée, Brown a quand même lancé 60 lancers en trois manches – environ 58% de la frappe.

La performance du terrain a empêché Brown de pousser six manches de suite cette saison. Avec huit départs à son actif, le batteur droitier a lancé plus de cinq manches en seulement ces deux retraits.

Wright était toujours exceptionnel avec son cracker à quatre coutures, dépassant les 99,6 mph. Avec 52 manches cette saison, Brown est le seul cow-boy de l’espace à avoir un record de 100 mph voisin de Shawn Dubin cette saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.