La Banque nationale suisse estime des pertes record de 143 milliards de dollars en 2022

La Banque nationale suisse (BNS) a estimé lundi la plus grande perte annuelle en 116 ans d’existence. La banque a perdu 143 milliards de dollars (132 milliards de francs) en 2022, la valeur de son portefeuille d’actions et d’obligations ayant été négativement affectée par la baisse des marchés des actions et des titres à revenu fixe. Cette perte signifie que la BNS ne pourra pas distribuer de dividendes aux gouvernements central et régionaux suisses pour 2022.

Le chiffre préliminaire publié lundi était bien supérieur à la précédente perte record de 23 milliards de francs enregistrée en 2015. Il représente une inversion d’un bénéfice de 26 milliards de francs en 2021, a rapporté The Star. La perte indique que les paiements à ses actionnaires seront également affectés.

La Banque nationale suisse a subi une perte de 131 milliards de francs en positions de change après avoir acheté plus de 800 milliards de francs d’actions et d’obligations au cours d’une longue campagne de dévaluation du franc suisse.

Au cours de la dernière année, les banques centrales du monde entier ont relevé les taux d’intérêt pour lutter contre l’inflation, les marchés boursiers mondiaux se sont affaiblis et les cours des obligations ont plongé. Les pertes de taux de change ont été causées par la force du franc suisse, qui en juillet a bondi au-dessus de la parité face à l’euro, selon Reuters.

Selon les analystes, le président de la BNS, Thomas Jordan, a également relevé les taux d’intérêt à trois reprises en 2022 dans le but de freiner l’hyperinflation suisse.

READ  Business Talk - Jim Rogers discute de l'avenir de l'économie mondiale

regarder | Pas de comptes bancaires suisses exigeants

Bien que la perte soit « malheureuse », les revenus intermédiaires prédisaient un tel résultat, a déclaré la Conférence cantonale des chefs des finances à la SDA, selon Bloomberg.

Les avoirs en or de la BNS étaient le seul point positif – ils s’élevaient à 1040 tonnes fin 2021 et ont augmenté de 400 millions de francs en 2022.

Reuters a rapporté qu’il est peu probable que la BNS ajuste sa politique. La banque doit annoncer des chiffres annuels détaillés le 6 mars.

(avec la contribution des agences)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.