La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Algérie conviennent de tenir des discussions régulières sur la situation politique et sécuritaire en Afrique de l’Ouest et au Sahel, ainsi que sur le sort des migrants irréguliers.

« La CEDEAO et l’Algérie ont convenu de tenir des discussions régulières sur la situation politique et sécuritaire en Afrique de l’Ouest et au Sahel, ainsi que sur le sort des migrants irréguliers. » C’est l’engagement pris par Son Excellence Dr Omar Aliu Touray, Président de la Commission de la CEDEAO, et Son Excellence Ahmed Attaf, Ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, lors de leur rencontre à Alger les 23 et 26 avril 2024.

A la suite d’une invitation des autorités algériennes et d’une rencontre avec le ministre Attaf, Dr Omar Aliou Touray a exprimé sa satisfaction quant à la volonté et à l’engagement des autorités algériennes de contribuer à la résolution des problèmes et défis auxquels est confrontée la région de l’Afrique de l’Ouest et du Sahel.

La réunion a permis aux deux parties d’échanger des points de vue et des analyses sur les développements politiques et sécuritaires dans la région, et de discuter des moyens de renforcer la coordination entre elles face aux défis communs auxquels sont confrontés les pays et les peuples de la région.

Au terme de leurs discussions, la CEDEAO et l’Algérie sont convenues de : (a) maintenir des contacts réguliers et coordonner leurs efforts pour trouver une solution aux crises politiques et sécuritaires dans la région ; et (2) le maintien des relations et obligations fraternelles de toutes les parties.

L’Algérie s’est également déclarée prête à discuter de propositions avec la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest visant à trouver une solution pour le retour sûr et humain des immigrants illégaux présents sur son territoire vers leur pays d’origine.

READ  Avec la reprise des manifestations algériennes, les manifestants diffèrent dans leurs objectifs

Distribué par APO Group pour la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *