La FIFA inflige une amende au Nigeria, au Sénégal et à l’Algérie après le comportement des supporters lors des éliminatoires de la Coupe du monde

Le Nigeria, l’Algérie et le Sénégal ont été condamnés à une amende et interdits par la FIFA après que des supporters aient troublé leurs derniers matchs de la Coupe du monde 2022 qui s’est déroulée le 29 mars dans leurs stades.

Au stade Moshod Abiola, les fans des Super Eagles n’ont pas pu digérer le fait que leur équipe ne ferait pas partie des nations qui concourront pour la Coupe du monde au Qatar plus tard cette année.

Après avoir fait match nul 0-0 avec leurs hôtes ghanéens au stade Baba Yara de Kumasi, les deux rivaux ouest-africains ont fait match nul 1-1. Thomas Partey avait marqué pour les Black Stars avant que les hôtes ne puissent répondre avec la permission de William Trost-Ekong.

Suite à ce résultat, les Ghanéens se sont qualifiés pour la base de buts à l’extérieur. L’invasion du stade a été déclenchée par des supporters nigérians en colère qui ont détruit des biens et forcé les joueurs ghanéens à se réfugier dans les vestiaires.

En conséquence, le Nigeria a été condamné à une amende de 63 millions de yens (154 086 $) par la FIFA. Ils joueront également un match sans supporters.

La NFF a été accusée de « ne pas avoir mis en œuvre les règles de sécurité existantes – en termes d’ordre et de sécurité, de ne pas avoir assuré le maintien de l’ordre public dans le stade, d’avoir envahi le terrain de jeu et d’avoir jeté des objets ».

Le Sénégal devra renoncer à 180 000 dollars pour son incapacité à contrôler ses supporters, dont les pointeurs laser se sont allumés dans les yeux de nombreux joueurs égyptiens, notamment Mohamed Salah, lors du match retour disputé à Dakar.

READ  Fitness + propose des entraînements et des méditations avec SharePlay

Les Pharaons avaient remporté la première rencontre à domicile avec un seul but, mais les Lions de la Teranga ont réussi à remporter le match retour avec la même marge pour envoyer le match en prolongation et éventuellement aux tirs au but.

Lors de la séance de tirs au but, les supporters ont tiré des pointeurs laser sur Salah alors qu’il ratait le penalty crucial. Les hôtes ont gagné aux tirs au but et ont réservé leur place dans la compétition la plus prestigieuse du monde.

Cependant, la FIFA a pris des mesures pour ce qu’elle a décrit comme un « défaut d’appliquer les règles de sécurité existantes et de ne pas garantir le maintien de l’ordre public dans le stade, d’envahir le terrain de jeu, de lancer des objets, d’allumer des feux d’artifice, d’utiliser des pointeurs laser et d’utiliser des objets pour transmettre un message inapproprié pour les événements sportifs – une bannière offensante. » . »

Tout comme le Nigeria, les Lions de la Teranga joueront leur prochain match sans public.

Enfin, l’Algérie a été condamnée à une amende de 3 081 dollars pour « lancer d’objets et allumer des feux d’artifice » lors de leur deuxième rencontre avec le Cameroun.

Les Nord-Africains avaient remporté le match aller avec un seul but et étaient les favoris pour se qualifier pour le Qatar.

Cependant, les Lions indomptables ont riposté et ont remporté le match 2-1 en prolongation avec un match nul 2-2 et se sont qualifiés selon la règle des buts à l’extérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.