La flamme des JO de Paris 2024 navigue vers la France nouvelles sportives

ATHENES : La flamme olympique de Paris 2024 a appareillé pour la France samedi sur un trois-mâts marquant la dernière étape des préparatifs avant la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques le 26 juillet.

Le navire « Belem » a quitté le port du Pirée dans la matinée pour un voyage de 11 jours et arrivera le 8 mai dans la ville méridionale de Marseille, fondée par les colons grecs de Phokaia vers 600 avant JC.

Les organisateurs des Jeux de Paris ont reçu la flamme vendredi lors d’une cérémonie au stade panathénaïque d’Athènes, site des premiers Jeux olympiques modernes en 1896, après qu’elle ait été allumée la semaine dernière dans l’ancienne Olympie au début d’un relais grec de 11 jours.

Après une courte cérémonie au Pirée samedi, le navire a mis le cap sur la France.

On estime que 150 000 spectateurs sont attendus à la cérémonie dans le Vieux-Port de Marseille, qui accueillera les compétitions olympiques de voile et marquera le départ du relais de la flamme française qui durera 68 jours à travers le pays.

Le canoéiste français Tony Estanguet porte la flamme olympique lors de sa cérémonie de départ de Grèce à bord du voilier Belem. Photographie : Reuters/Luisa Gouliamaki

Le dernier relayeur marseillais gravira le toit du Stade Vélodrome le 9 mai et le relais se terminera à Paris le 26 juillet avec l’allumage de la vasque olympique lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux au bord de la Seine.

Les organisateurs espèrent que la cérémonie d’ouverture, au cours de laquelle 160 bateaux transportant des athlètes du monde entier parcourront six kilomètres en direction de la Tour Eiffel, sera impressionnante.

Environ 300 000 spectateurs des banques regarderont les matchs tandis qu’un public mondial les regardera à la télévision, les forces de sécurité du pays étant en état d’alerte alors que les jeux se dérouleront sur fond de guerres en Ukraine et à Gaza.

Le gouvernement français a demandé à environ 45 pays étrangers de fournir plusieurs milliers de personnels militaires, policiers et civils supplémentaires pour aider à protéger les Jeux olympiques de Paris.

READ  Jonas Vingegaard est sur le point de répéter son titre sur le Tour de France après la chute de Tadej Pogacar lors de l'étape 17

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *