La France a démenti les informations selon lesquelles 19 civils auraient été tués lors d’une frappe aérienne au Mali lors d’une cérémonie de mariage

le Français Mardi, le département de la Défense a contesté un rapport de l’ONU identifiant une frappe aérienne plus tôt dans l’année. Financier En conséquence, 19 civils qui participaient à une fête de mariage ont été tués.

Reuters mentionné La décision de l’ONU est intervenue après qu’une section de la mission de l’ONU dans le pays a mené des entretiens avec plus de 400 personnes et étudié des images satellite du raid du 3 janvier 2021 dans un village reculé appelé Ponte.

Le rapport de l’ONU a déclaré que son enquête avait conclu qu’un mariage avait lieu à l’époque et qu’une centaine de personnes y assistaient. Le rapport indique que 19 civils ont été tués ainsi que trois hommes armés présents qui seraient membres d’un groupe lié à Al-Qaïda.

Macron: Il n’y a aucune restriction pour éviter le verrouillage

Les autorités françaises ont déclaré que “des dizaines” d’extrémistes avaient été tués lors du raid aérien. Mardi, ils ont déclaré que le rapport de l’ONU reposait sur des témoins anonymes et n’avait pas clarifié les circonstances dans lesquelles leur témoignage avait été recueilli.

“Au contraire, cette frappe est intervenue après une forte opération de ciblage”, a déclaré le ministère.

Téléchargez l’application FOX NEWS

Selon un communiqué, «le ministère de la Défense ne peut considérer que ce rapport apporte la moindre preuve qui contredit les faits décrits par les forces armées françaises», soulignant que le droit international humanitaire régissant les conflits armés a été strictement respecté pendant la frappe.

L’Associated Press a contribué à ce rapport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *