La France demande aux détaillants d'avertir leurs clients des cas de « démarque inconnue »

Le gouvernement français a annoncé une nouvelle règle qui oblige les magasins à informer leurs clients lorsqu'un produit devient plus petit, que son prix reste le même ou augmente.

PARIS – Le gouvernement français a annoncé vendredi une nouvelle règle qui obligera les magasins à informer les clients lorsqu'un produit devient plus petit, mais que son prix reste le même ou augmente, connu sous le nom d'inflation de démarque.

Le ministre des Finances, Bruno Le Maire, a annoncé une décision visant à s'attaquer au système commun, souvent critiqué, devenu un mot à la mode au niveau international. À partir du 1er juillet, de tels cas devraient être clairement signalés aux commerçants, a-t-il déclaré.

Le Maire a qualifié l'inflation de « scandale » et a souligné l'importance de la transparence. « Les consommateurs doivent comprendre la véritable évolution des prix des produits à mesure que leurs quantités changent », a-t-il déclaré dans un communiqué.

READ  Mauritanie : Le président de la République et son homologue algérien ouvrent deux postes frontaliers terrestres

Les organismes de surveillance des consommateurs ont accueilli favorablement la nouvelle règle.

« C'est une excellente nouvelle, car l'inflation est variable et trompeuse car elle se fait dans le dos du client. C'est le moment d'agir car nous avons moins d'argent et les prix augmentent », a déclaré Camille Dorios, directrice de campagne chez Footwatch France.

« C'est peut-être très français de la part du gouvernement de se manifester pour aider les consommateurs. C'est une manière française de ne pas laisser les marchés décider sur ce problème », a-t-il ajouté, ajoutant que la France renforce simplement la législation européenne interdisant les emballages et les produits trompeurs.

Torrios affirme que la plupart des acheteurs ne remarquent pas que le produit qu'ils achètent pèse moins de 2 grammes, mais « avec le temps, cela s'additionne rapidement, et lorsque les gens en sont alertés, ils sont naturellement en colère ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *