La France dit qu’elle n’interférera pas dans les élections allemandes via le gazoduc Nord Stream 2

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a déclaré mercredi que la France ne ferait pas pression sur l’Allemagne sur les projets d’un gazoduc North Stream 2 pour fournir plus de gaz russe à l’Europe.

Un jeune ministre français a déclaré cette semaine que l’Europe devrait envisager de suspendre le plan en relation avec les actions de la Russie contre le critique du Kremlin Alexei Navalny et l’emprisonnement de ses partisans. Moscou a emprisonné Navalny mardi après ces commentaires. La présidente Angela Merkel et d’autres politiciens allemands continuent de soutenir le gazoduc, Le Trian déclarant mercredi que Paris s’ingérait dans l’élection de Berlin.

Lorsqu’on lui a demandé si Nort Stream 2 devait être supprimé, Le Trian a déclaré à la radio Europe 1 que “nous ne devrions pas mélanger les leçons”. “Nous discutons avec les Allemands dans le North Stream, mais c’est surtout lié à la souveraineté énergétique européenne.” “C’est aux Allemands. Je ne vais pas m’immiscer dans les choix énergétiques de l’Allemagne.”

Commentant l’emprisonnement de Navalny, Le Drian a déclaré que la Russie prenait un virage dictatorial et que l’UE réfléchirait à ce qu’il fallait faire après le retour de son chef de la politique étrangère, Joseph Borel, à Moscou ce week-end.

(Cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de Devtiscourse, elle a été créée automatiquement à partir d’un flux intégré.)

READ  Le virus SARS-CoV-2 est en France depuis novembre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *