La France étourdit NZ 40-25 pour la première fois à Paris depuis 1973

Le moment de génie de Roman Netamak a transformé une bataille pour la Nouvelle-Zélande et a remis la France sur la bonne voie pour une superbe victoire 40-25 lors du Rugby Test de samedi.

Les All Blacks ont répondu à la misérable première mi-temps en frappant en trois tentatives en 12 minutes pour ne traîner la France que 27-25 dans le dernier quart.

Ils sont revenus et ont botté le ballon dans le but français. Ntamak s’est rallié et a semblé boxé, mais il a dépassé Richie Muonga et Jordi Barrett et a lancé une contre-attaque qui a presque mis fin à l’offre de l’équipe.

Le résultat était meilleur. Le numéro 8 des All Blacks, Ardie Savea, a été snobé pour une fausse faute, et l’incontournable Melvyn Jaminet a donné un coup de pied de pénalité pour 30-25 et un peu de répit.

Netmak a été ovationné. Récupéré pour voler à la moitié du milieu de terrain lors des victoires d’automne précédentes contre l’Argentine et la Géorgie, il a son meilleur match depuis qu’il s’est fait un nom lors de la Coupe du monde de rugby 2019.

« C’était comme si les All Blacks étaient revenus dans le match et ils sont entrés pendant un moment de pression sur nous », a déclaré Galthey à propos de l’évasion de Netamak.

« Nous avons gardé ce match à l’esprit comme un moment de vérité et tout le monde est venu nous chercher ce soir. L’équipe a tenu ce que nous nous étions promis. »

Mettre fin à une séquence de 14 matchs de 12 défaites consécutives contre les All Blacks a été la plus grande déclaration à ce jour d’une équipe qui s’améliore rapidement en faisant sortir Galthie des équipes de champions du monde juniors de France 2018 et 2019 pour les Blacks pour la première fois.

READ  L'Algérie annule la licence d'exploitation de France 24

« Nous avons gagné avec beaucoup de style, ce qui est un sentiment incroyable », ont déclaré Scrumhav et le capitaine Antoine Dupont. « Nous nous souviendrons certainement de cette victoire. »

La France a dominé les All Blacks à Paris pour la première fois depuis 1973, et pour la première fois chez elle depuis 2000.

Il a été mis en place dans une première mi-temps incroyable alors que la France a marqué deux tentatives après seulement 12 minutes.

Hooker a écrasé Beto Mofaka après le coup de pied régulier, et la France a montré qu’elle n’était pas seulement forte dans les espaces restreints mais aussi meurtrière dans les espaces ouverts lorsque Ntamack est passé à l’intérieur d’un trio avec des dépassements de la droite pour passer sous la barre pour une autre tentative convertie.

Jaminet, une révélation de l’Australian Summer Tour, a tiré un autre excellent coup de pied du gauche pour porter le score à 17 des deux pénalités de Barrett, puis Gael Fico et Netamak se sont combinés pour donner une chance à l’ailier Gabin Villier dans le coin gauche. Il a été arrêté, mais la France a remporté un autre set à 10m et Mofaka s’est imposé par KO. Mauvaka compte cinq tentatives en trois matches.

La Nouvelle-Zélande a ajouté Akira Ewan, Dean Coles et Sam Kanye pour contrôler le groupe, mais ils ont été dépassés. Tous les Noirs étaient nerveux et négligents, et les Français se nourrissaient d’insectes. Sous la supervision de DuPont, ils étaient impitoyables. La France a pris une avance de 24-6, leur plus grande avance en première mi-temps contre les All Blacks.

READ  La police algérienne empêche une manifestation pro-démocratie et arrête deux journalistes

La nouvelle mi-temps a apporté une nouvelle détermination, cependant, après 102 sélections, Aaron Smith a failli marquer, Barrett a sauté à gauche puis a mal géré sa conversion.

Quelques instants plus tard, le quart-arrière Rikuo Iwan a sprinté hors de la ligne médiane pour tenter de se convertir et l’avance a glissé à six points.

Le rythme Pick-and-Go de la Nouvelle-Zélande était difficile à gérer et la France était à la traîne lorsque Savea est allé au score converti à la 59e.

La Nouvelle-Zélande avait tout l’élan, mais quelques instants après que Netamak l’ait volé, Savya était dans un méfait, et le retour des All Blacks était effectivement terminé.

Pour la première fois depuis 1994, les All Blacks ont perdu des matchs consécutifs contre des équipes européennes une semaine après que l’Irlande ait déjoué l’équipe 29-20 à Dublin dans une autre démonstration inspirante.

Ils devraient retrouver la France au Stade de France lors de la soirée d’ouverture de la Coupe du monde de rugby 2023. Grâce à samedi soir, les Français seront en pleine confiance.

___

Plus d’AP Sports : https://apnews.com/hub/apf-sports et https://twitter.com/AP_Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *