La France risque de ne pas atteindre son objectif de déficit pour 2023

PARIS (AFP) – La France dépassera son objectif de déficit budgétaire en 2023, a déclaré lundi un responsable du ministère des Finances.

Publié sur : Modifié:

1 minute

Le gouvernement du président Emmanuel Macron a déclaré viser un déficit de 4,9% du produit intérieur brut (PIB) l'année dernière, mais cet objectif « sera probablement difficile à combler », a déclaré à l'AFP le responsable sous couvert d'anonymat.

« La réalité est que nos revenus à la fin de l'année ont été bien inférieurs aux prévisions », a déclaré la source.

L'Insee, l'Office national des statistiques, devrait publier les comptes nationaux de la France en mars.

Cet avertissement intervient un jour après que le ministre des Finances, Bruno Le Maire, a abaissé la prévision de croissance économique du gouvernement cette année à 1,0 pour cent, contre un objectif précédent de 1,4 pour cent.

Il a déclaré à la chaîne TF1 qu'il trouverait 10 milliards d'euros (10,8 milliards de dollars) de coupes dans les dépenses cette année, citant des recettes fiscales plus faibles que prévu.

Le Maire a déclaré lundi aux journalistes que le gouvernement contribuerait à atteindre son objectif de déficit de 4,4 pour cent du PIB cette année.

Il a toutefois ajouté que le gouvernement laissait également ouverte la possibilité de réviser le budget cet été « en fonction des conditions économiques et de la situation géopolitique ».

Le gouvernement a déclaré qu’il espérait toujours ramener son déficit en dessous de 3 % du PIB d’ici 2027.

Cette exigence de niveau de déficit, convenue dans le cadre du Pacte de stabilité et de croissance entre les membres de l’UE, est suspendue depuis 2020 pour permettre aux pays de faire face à la pandémie de Covid puis aux retombées économiques de l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

READ  5 maisons de champagne étonnantes à voir en France

Les membres de l'UE débattent actuellement d'une réforme des règles en matière de déficit et de crédit, qui permettrait plus de flexibilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *