La France se retire de l'organisation de la Coupe du monde de rugby 2025

La Ligue internationale de rugby est confrontée à un avenir incertain après que la France a annoncé sa décision de se retirer de l'organisation de la Coupe du monde de rugby à XV 2025, en raison de son incapacité à répondre aux garanties financières exigées par le gouvernement français.

Cette décision, qui affecte les tournois masculins, féminins et en fauteuil roulant, a obligé l'instance dirigeante du jeu international, la Ligue internationale de rugby (IRL), à se démener pour envisager d'autres « options d'urgence » afin de garantir que l'événement puisse avoir lieu.

Cependant, ces options n’incluent pas l’Angleterre, car le suivi de l’organisation réussie du tournoi 2021 reporté l’année dernière n’est pas jugé possible étant donné le court préavis et le niveau de financement requis, selon l’agence de presse PA.

Le président de l'IRL, Troy Grant, a qualifié cette décision d' »extrêmement décevante », ajoutant : « Je respecte la décision du gouvernement français face aux défis auxquels il est confronté, mais je ne peux cacher ma déception, que je leur ai clairement fait part personnellement. »

« Malgré notre concentration sur la France, nous allons désormais accélérer notre examen d'autres options d'urgence. »

L’option la plus évidente – et peut-être la seule qui reste – serait d’organiser le tournoi en Australie ou en Nouvelle-Zélande, même si cela nécessiterait probablement un retard d’au moins un an pour des raisons logistiques.

Simon Johnson, président de la Rugby Football League (RFL), qui est également membre du conseil d'administration de l'IRL, a déclaré : « Suite au succès de la Coupe du Monde de Rugby en Angleterre l'automne dernier, il est vital que tous les acteurs du sport travaillent désormais avec la ligue de rugby. .Reconstruction internationale. Calendrier de la ligue internationale de rugby en fauteuil roulant masculin, féminin et en fauteuil roulant.

READ  Pourquoi et quels pays boycottent les Jeux d'hiver ?

« Nous sommes enthousiasmés par la perspective que les hommes anglais accueillent les Tonga dans une série de trois tests cet automne, avec des annonces de matches à suivre bientôt pour nos équipes féminines et en fauteuil roulant, et des discussions progressent déjà concernant une autre série à domicile en 2024. »

Des rumeurs de difficultés financières françaises ont émergé plus tôt cette année, et l'enthousiasme pour la vision du projet n'a été renforcé que par le doublé international du mois dernier à Warrington, au cours duquel les équipes françaises masculines et féminines ont été battues 64-0 par l'Angleterre lors de matches successifs. Glissements de terrain.

Cette décision intervient également à un moment critique pour le sport, son partenaire stratégique IMG soulignant l'importance du calendrier international comme pierre angulaire de sa vision de « réinventer » le sport dans le monde.

L'Angleterre est sur le point de confirmer une série contre les Samoa, qui ont infligé une défaite atroce en demi-finale à l'Emirates Stadium l'année dernière, en 2024, mais l'équipe féminine a moins d'options avec seulement un test potentiel contre le Pays de Galles à l'ordre du jour plus tard en 2023.

Cette nouvelle sera un coup dur pour le football en fauteuil roulant, étant donné le record de la France en termes d'atteinte des trois dernières finales, y compris une défaite serrée contre l'Angleterre l'année dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *