La France suspend 3 000 agents de santé pour n’avoir pas réussi à se faire vacciner contre le COVID

Le ministre de la Santé Olivier Varan a annoncé qu’environ 3 000 travailleurs des secteurs de la santé et des soins ont été suspendus pour ne pas s’être fait vacciner contre le COVID-19 avant la date limite fixée par le gouvernement.

« Hier, environ 3.000 suspensions ont été accordées aux agents de santé et de soins communautaires qui ne sont pas encore entrés dans la classe de vaccination », a déclaré le mari. Raconté RTL Radio Jeudi matin.

Hier, le ministre a souligné qu’«un entretien continu et des normes de sécurité et de sécurité ont été assurés dans tous les hôpitaux et établissements médicaux communautaires, bien que quelques services – principalement des services techniques tels que des services d’IRM ou d’angiographie coronaire – aient duré quelques heures.

Il a relevé que le département compte 2,7 millions d’employés et qu' »un grand nombre » de ces 3 000 suspensions sont « temporaires ».

Il a déclaré que les suspensions affectaient principalement le personnel de soutien, y compris « certains blouses blanches ».

« Quelques dizaines de démissions ont été enregistrées dans le pays à ce stade », a-t-il déclaré.

La date butoir a été fixée par le président Emmanuel Macron à la mi-juillet jusqu’au 15 septembre. La vaccination est obligatoire pour les agents de santé. Cette mesure est l’une des nombreuses mesures conçues pour augmenter le nombre de vaccins signalés. , Restaurants, lieux culturels et de loisirs – et les résultats des tests gratuits du gouvernement, sauf sur recommandation d’un médecin.

Ils ont conduit à la promotion du vaccin, mais les manifestants lors de manifestations hebdomadaires à travers le pays ont rejeté le laissez-passer sanitaire et le vaccin obligatoire en tant que « lipidicide ».

READ  Amy Bradhurst et Lisa O'Rourke remportent l'or pour l'Irlande à Istanbul

Environ 84 % des adultes français sont désormais complètement vaccinés. Le pays a ouvert des vaccins pour 12 enfants ou plus et a commencé à donner des rappels aux personnes vulnérables.

Selon Santa Public France, 84% des soignants dans les maisons de retraite, les hôpitaux et autres établissements ont été entièrement vaccinés au 7 septembre, le taux passant à 91,1% pour le personnel médical indépendant, y compris les médecins généralistes et les infirmières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.