La France suspend 3 000 agents de santé pour n’avoir pas réussi à se faire vacciner contre le COVID

Le ministre de la Santé Olivier Varan a annoncé qu’environ 3 000 travailleurs des secteurs de la santé et des soins ont été suspendus pour ne pas s’être fait vacciner contre le COVID-19 avant la date limite fixée par le gouvernement.

“Hier, environ 3.000 suspensions ont été accordées aux agents de santé et de soins communautaires qui ne sont pas encore entrés dans la classe de vaccination”, a déclaré le mari. Raconté RTL Radio Jeudi matin.

Hier, le ministre a souligné qu’«un entretien continu et des normes de sécurité et de sécurité ont été assurés dans tous les hôpitaux et établissements médicaux communautaires, bien que quelques services – principalement des services techniques tels que des services d’IRM ou d’angiographie coronaire – aient duré quelques heures.

Il a relevé que le département compte 2,7 millions d’employés et qu'”un grand nombre” de ces 3 000 suspensions sont “temporaires”.

Il a déclaré que les suspensions affectaient principalement le personnel de soutien, y compris “certains blouses blanches”.

“Quelques dizaines de démissions ont été enregistrées dans le pays à ce stade”, a-t-il déclaré.

La date butoir a été fixée par le président Emmanuel Macron à la mi-juillet jusqu’au 15 septembre. La vaccination est obligatoire pour les agents de santé. Cette mesure est l’une des nombreuses mesures conçues pour augmenter le nombre de vaccins signalés. , Restaurants, lieux culturels et de loisirs – et les résultats des tests gratuits du gouvernement, sauf sur recommandation d’un médecin.

Ils ont conduit à la promotion du vaccin, mais les manifestants lors de manifestations hebdomadaires à travers le pays ont rejeté le laissez-passer sanitaire et le vaccin obligatoire en tant que “lipidicide”.

READ  Le secrétaire à la Défense Lloyd Austin lit une réunion bilatérale avec la ministre des Forces armées françaises Florence Barley

Environ 84 % des adultes français sont désormais complètement vaccinés. Le pays a ouvert des vaccins pour 12 enfants ou plus et a commencé à donner des rappels aux personnes vulnérables.

Selon Santa Public France, 84% des soignants dans les maisons de retraite, les hôpitaux et autres établissements ont été entièrement vaccinés au 7 septembre, le taux passant à 91,1% pour le personnel médical indépendant, y compris les médecins généralistes et les infirmières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *