La France «tente de détourner le crime» dans le chaos de la Ligue des champions: le maire de Liverpool


PARIS (AFP) – Le maire de la région de Liverpool a déclaré jeudi à l’AFP que les responsables français tentaient de détourner la vengeance et de se sacrifier alors que « l’incompétence » a dérouté les supporters de Liverpool lors de la finale de la Ligue des champions le mois dernier.

Steve Rotherham, qui doit témoigner jeudi soir devant la Commission du Sénat français par liaison vidéo, a déclaré que les fans étaient toujours en colère contre la défaite organisée du match entre Liverpool et le Real Madrid le 28 mai.

« La mémoire des gens sera effacée à jamais par le manque d’organisation et la dureté de la police, puis les autorités essaieront de détourner le blâme sur les fans de Liverpool pour leur incompétence et leurs sacrifices dans la danse », a-t-il déclaré.

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Dormann, a accusé « l’échelle industrielle » de la fraude aux billets et la présence de 30 à 40 000 personnes avec de faux billets ou sans billets avant le match.

Rothram a qualifié les faux billets de « hareng rouge » et a déclaré que les problèmes étaient dus à l’obstruction devant le stade et au manque de signalisation claire.

Il a comparé les déclarations des autorités françaises à la tactique utilisée à Hillsborough en 1989. Cela laisse un goût très amer dans la bouche.

Quatre-vingt-dix-sept supporters de Liverpool ont été tués lors d’un affrontement au stade Hillsborough de Sheffield, une enquête clé qui s’est avérée plus tard avoir été causée par des défaillances de la police et de la sécurité.

READ  Les fans de Manchester United parlent aussi de Paul Pogba après la performance en France

Après que les responsables britanniques et les médias aient initialement blâmé les fans de Liverpool, les familles en deuil ont été entraînées dans une bataille juridique de 30 ans pour découvrir la vérité.

« C’est un gâchis systémique complet », a déclaré Rotherm lors de la finale à Paris, ajoutant qu’il tentait de remettre les pendules à l’heure avec son témoignage devant la commission d’enquête du Sénat.

« Vous pouvez comprendre qu’ils veulent blâmer les autres, mais ils choisissent les mauvaises personnes en essayant de critiquer les fans de Liverpool. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.