La Libye et l’Algérie décident d’augmenter leur volume commercial à 3 milliards de dollars par an

Le ministre a noté que la suppression de toutes les barrières et le renforcement des échanges profiteraient aux économies des deux pays. [Photo: Archive]

Le ministre algérien du Commerce, Kamal Rezik, a déclaré que la Libye et l’Algérie prévoyaient d’augmenter leurs échanges à 3 milliards de dollars dans les années à venir.

Lors d’une réunion du Conseil arabe libyen en mai dernier, Razik a déclaré que le commerce entre les deux pays était “mauvais” et devrait être porté à 3 milliards de dollars en supprimant tous les obstacles à la mise en œuvre et au maintien des importations et des exportations.

Le ministre algérien a déclaré que la réouverture du poste frontière Cadoms-Dette créerait une dynamique commerciale qui permettrait de relancer les activités économiques et commerciales dans la région et démontrerait la réelle volonté de l’Algérie d’établir une fédération économique unique avec la Libye. .

Il a appelé à la réouverture de la liaison maritime entre les deux pays pour faciliter la circulation des marchandises et augmenter la valeur des échanges, et a noté que le forum militaire libyen-libyen a permis l’établissement de relations commerciales, économiques et d’investissement entre de nombreuses personnes. Entreprises actives dans divers domaines.

Dans ce contexte, le ministre algérien a déclaré que le secteur du commerce tentera de surmonter tous les défis auxquels sont confrontés les acteurs économiques des deux pays tout en exportant vers la Libye et aidera ces entreprises à augmenter leur taux d’échange.

READ  Un juge a été nommé en France pour enquêter sur les allégations du contrat Raphael

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *