La Libye ouvre un centre d’accueil pour accueillir les immigrants arabes illégaux_French.news.cn

Le ministre libyen de l’Intérieur Khaled Mazen (le Front) prononce un discours lors de la cérémonie d’ouverture du centre d’accueil pour les immigrés arabes illégaux à Tripoli, en Libye, le 9 mars 2022. L’Autorité libyenne de contrôle de l’immigration a ouvert mercredi un centre d’accueil dans le sud Tripoli. Il abrite des immigrants illégaux d’autres pays arabes. (Photo de Hamza Turquie / Xinhua)

TRIPOLI, 9 mars 2020 (Xinhua) L’Autorité libyenne de contrôle de l’immigration a ouvert mercredi un centre d’accueil dans le sud de la capitale, Tripoli, pour héberger les immigrants illégaux d’autres pays arabes.

Muhammad Al-Khouja, chef du département de contrôle de l’immigration clandestine, a déclaré que le centre d’accueil routier de l’aéroport du département de contrôle de l’immigration clandestine « a été ouvert spécifiquement pour les hommes des pays arabes frères tels que l’Egypte, le Maroc, la Tunisie et l’Algérie ». Xinhua.

Il a souligné que « ce centre a été réhabilité pour être un centre complet qui comprend des cliniques médicales, des unités de rééducation, des ateliers et des terrains de sport. Il y a 10 autres centres qui doivent être réhabilités pour les immigrants arabes et africains ».

Le ministre de l’Intérieur Khaled Mazen, lors de la cérémonie d’ouverture, a déclaré que le centre est bien équipé en installations humanitaires et a une capacité de 1 500 personnes.

« Ce n’est pas une prison ou un centre de détention. C’est un centre où les migrants reçoivent des soins jusqu’à ce qu’ils aient les bonnes conditions pour rentrer chez eux », a déclaré Mazen.

De nombreux immigrants illégaux, principalement d’Afrique, choisissent de traverser la Méditerranée vers les côtes européennes depuis la Libye, qui est dans le chaos depuis 2011, lorsque l’ancien dirigeant Mouammar Kadhafi a été renversé.

READ  Les gagnants et les perdants des JO de Tokyo

Jusqu’à présent cette année, près de 3 000 migrants illégaux ont été secourus en mer et renvoyés en Libye, dont des femmes et des enfants, selon l’Organisation internationale pour les migrations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.