La loi PRO sur les syndicats perturberait Spartanburg et l’économie nationale et nuirait aux travailleurs

L’adhésion à un syndicat du secteur privé a diminué depuis 1975, lorsque près d’un employé du secteur privé sur quatre était membre d’un syndicat. Aujourd’hui, ce nombre est de 6 pour 100. Les syndicats du secteur privé meurent et leurs membres désespèrent. Introduire la loi sur le «droit d’organisation de la protection» – une loi à l’appui de la législation relative à l’adhésion syndicale, à la lutte contre les entreprises, au développement économique et à la lutte contre les employés.

La loi PRO met en péril la relation employé / employeur en restreignant la capacité de l’entreprise à communiquer avec les employés si un syndicat est élu. Ironiquement, le projet de loi obligerait les employeurs à remettre toutes les coordonnées des employés au syndicat afin que les responsables syndicaux puissent contacter et faire pression sur les employés.

En Caroline du Sud, si une personne travaille pour une entreprise syndicale, elle est libre de choisir de payer ou non les cotisations syndicales. En vertu des exigences de la loi PRO, l’employé n’a pas le choix et sera obligé de payer des cotisations, qu’il appuie ou non le syndicat.

La loi sur le droit au travail de la Caroline du Sud est l’un des plus grands avantages concurrentiels du développement économique. L’une des principales dispositions de la loi PRO abroge la loi sur le travail en Caroline du Sud. Ce serait un sérieux revers pour nos efforts de développement économique et un avantage que nous avons sur 23 autres pays qui ne seront pas présents.

READ  Dans l’économie de survie du Venezuela, la fiscalité intérieure est devenue le dernier défi commercial | Mighty 790 KFGO

Les syndicats sont particulièrement intéressés par les gains potentiels d’adhésion représentés par les 40 millions de travailleurs employés sous un «sous-traitant» ou un «État 1099». Il faudra davantage d’entrepreneurs indépendants pour devenir des employés. Une fois qu’ils deviennent employés, ils deviennent de nouveaux membres potentiels du syndicat. Les entrepreneurs qui sont obligés de devenir des employés ne pourront pas servir plusieurs clients et gagner des flux de revenus différents. De plus, la flexibilité dont disposent de nombreux entrepreneurs ne sera plus autorisée car l’un d’entre eux sera soumis aux heures de travail régulières des employés.

Les affaires sont en plein essor en Caroline du Sud et le comté de Spartanburg, une fois de plus, montre la voie avec de nouveaux investissements de 791 millions de dollars et 2 226 emplois créés depuis le 1er janvier 2021. Tout cet élan et ces opportunités ont été fournis sans ingérence inutile des syndicats. Travaillons pour que ça continue.

Sans un vote du membre du Congrès Timmons, la Chambre des représentants des États-Unis a adopté la loi PRO. Le projet de loi est maintenant devant le Sénat américain, les sénateurs Graham et Scott s’y opposant fermement. Nous remercions notre délégation fédérale pour son soutien aux entreprises locales, à la compétitivité dans le développement économique et à la liberté des employés.

Moderniser et améliorer la législation du travail de notre pays et redoubler d’efforts nationaux pour embaucher des emplois mieux rémunérés sont des objectifs valables, mais PRO Law n’atteint aucun des deux. Nous sommes d’accord avec la Chambre américaine et l’Association nationale des fabricants. La loi PRO perturberait l’économie, nuirait aux travailleurs et aggraverait la relation entre employeurs et employés.

READ  La fédération affirme que des femmes californiennes ont trompé 1,2 million de dollars d'allocations de chômage en utilisant les noms de détenus

Nous encourageons les employés et employeurs concernés à visiter uschamber.com/stop-the-pro-act pour en savoir plus et à communiquer avec les sénateurs Graham et Scott pour confirmer leur opposition au projet de loi.

– Allen C. Smith, président / chef de la direction, OneSpartanburg, Inc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *